Tropic Business Summit 2022
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

MONNAIE ET DEVELOPPEMENT | Colloque en Afrique centrale



Du 17 au 18 novembre dernier s'est tenu dans la capitale gabonaise un colloque au cours duquel il s’est agi de cogiter de manière plus profonde au sujet de l’imbrication entre la monnaie en usage en Afrique centrale (le franc CFA) et le développement. 

Libreville a été sous le feu des projecteurs depuis l’annonce et la tenue d’un colloque sous régional de haut niveau sur : « Monnaie et développement en Afrique Centrale ». Un thème qui, pris au premier degré, suscite diverses interprétations. Mais selon les organisateurs, cette rencontre se situe dans le prolongement de la session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etats du 22 novembre 2019 à Yaoundé, au cours de laquelle il avait été question de la situation économique, financière et monétaire dans la zone Cemac et l’analyse des perspectives des économies de la sous-région. 

Rappel a ainsi été fait de la volonté de disposer d’une monnaie commune stable et forte. Concernant particulièrement la coopération monétaire avec la France, il avait été décidé d'engager une réflexion approfondie sur les conditions et le cadre d'une nouvelle coopération. On a aussi noté que les Chefs d’État avaient « chargé la Commission de la Cemac et la Beac de proposer un schéma approprié conduisant à l’évolution de cette monnaie commune ».

Selon toujours les organisateurs, ce colloque a permis de mettre en place un environnement de réflexion impliquant universitaires et praticiens du monde financier « sur la manière de faire évoluer le contexte monétaire en vue de garantir aux pays de la Cemac des meilleures conditions de développement ». Parmi les résultats attendus, la rédaction d’une Convention de coopération monétaire revue avec la France. 

A savoir que la Commission de la CEMAC et à la BEAC ont pour mission de faire évoluer le cadre de coopération monétaire avec la France, notamment en ce qui concerne le choix de régime de change adéquat du franc CFA en lien avec la question de rattachement du franc CFA avec l’euro ou à plusieurs devises, la gestion des réserves extérieures eu égard au problème de l’hétérogénéité des situations nationales et, enfin, la discipline macroéconomique.

« Le colloque de Libreville a donc été d’une importance capitale alors même que dans les prochains jours, il sera mis en circulation de nouvelles coupures. On s’acheminerait alors vers l’ébranlement de la Convention de coopération monétaire entre la France et les pays membres de la BEAC signée le 23 novembre 1972 instituant la garantie de convertibilité illimité de la monnaie émise par le BEAC, par la France », a-t-on aussi expliqué.

La fixité du taux de change, la liberté de transfert entre les pays membres de la BEAC et la France et la centralisation des réserves auprès d’un Compte d’Opérations ouvert au Trésor Français étaient parmi les sujets discutés. « La monnaie n’a de crédibilité endogène que si elle se révèle être un véhicule de développement, de prospérité partagée pour les Etats ou les Institutions qui l’émettent, ainsi que pour les citoyens qui l’utilisent », a tenu à souligner la Commission de la CEMAC, l’initiateur du colloque de Libreville.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.

Hollywood Movies