Tropic Business Summit 2022
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

LOGISTIQUE | Les systèmes régionaux discutés



Les acteurs privés du secteur de la logistique et des transports ont pris part aux assises de Johannesburg sur la mise à l’échelle des systèmes régionaux intégrés de transport de marchandises et de logistique en Afrique.

La planification conjointe de la durée de vie des réseaux et l’implémentation de traversées régionales sans frontières sont des outils essentiels pour la mise à l’échelle des systèmes régionaux intégrés de transport de marchandises et de logistique en Afrique, ont appris les participants à une conférence consacrée au déficit de financement des infrastructures africaines.

Cette conférence d’une journée, organisée par la Banque africaine de développement et Transnet le 23 septembre 2022, portait sur la mise en place de systèmes régionaux intégrés de fret pour stimuler le commerce intra-africain et améliorer le positionnement de l’Afrique dans le commerce mondial. La conférence a également souligné les avantages de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) à cette fin.

Les acteurs de l’industrie, aux cotés des représentants des services publics, des agences gouvernementales et des partenaires au développement, ont assisté à la conférence. Solomon Quaynor, vice-président chargé du Secteur privé, des Infrastructures et de l’Industrialisation de la Banque africaine de développement, a défini le cadre des discussions et souligné l’importance des infrastructures ferroviaires pour la croissance de la région. Il a décrit la ZLECAf, qui a créé un marché unique de plus d’un milliard de personnes avec un PIB combiné de plus de 3400 milliards de dollars, comme ayant changé la donne pour le continent. « Il est absolument essentiel que nous ne créions pas la plus grande zone de libre-échange de consommation, mais plutôt une zone d’industrialisation qui apporte une valeur ajoutée à nos ressources naturelles », a-t-il aussi déclaré.

La liste des points essentiels pour assurer la croissance comprend des corridors économiques, des chemins de fer et des ports transfrontaliers pleinement opérationnels, intégrés aux espaces d’industrialisation, « plus de valeur ajoutée, et pas uniquement des matières premières », a déclaré M. Quaynor qui a aussi exhorté les participants à explorer des modèles de financement pour les corridors qui incluent des partenariats public-privé ou PPP et des financements mixtes.

« Nous devons explorer divers modèles de financement, et nous devons penser cela différemment. Par exemple, nous devons financer les corridors et pas seulement les réseaux ferroviaires nationaux. Nous devons concevoir des PPP pour optimiser des capitaux publics limités, mais nous devons être conscients des risques que le secteur privé ne supportera pas », a-t-il déclaré. Sur ce point, les membres du secteur privé ont souligné leur volonté de s’impliquer davantage dans la multiplication des projets PPP pour accélérer le développement du secteur de la logistique et des transports transfrontaliers sur le continent.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.

Hollywood Movies