Tropic Business Summit 2022
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

AGRICULTURE ET ALIMENTATION | 33 pays africains à soutenir



Selon le dernier rapport intitulé « Perspectives de récolte et situation alimentaire », une publication trimestrielle du Système mondial d’information et d’alerte rapide sur l’alimentation et l’agriculture (SMIAR) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO), 45 pays, dont 33 en Afrique, 9 en Asie, 2 en Amérique latine et dans les Caraïbes et un en Europe, ont besoin d’une aide alimentaire extérieure et d’un soutien appuyé de leur filière agricole.

La FAO qui a indiqué également que des sécheresses s’étendant sur plusieurs années ont engendré une situation d’insécurité alimentaire grave en Afrique de l’Est, où certaines parties de la Somalie risquent d’être touchées par la famine si l’aide humanitaire n’est pas intensifiée. Des taux d’inflation élevés, des environnements macroéconomiques difficiles et la dépréciation des monnaies aggravent l’insécurité alimentaire dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier.

Le rapport prévoit aussi une baisse de la production céréalière dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier en 2022, qui devrait se situer à un niveau de 0,4 pour cent inférieur à celui de 2021. Par ailleurs, la FAO a fait paraître son dernier Bulletin sur l’offre et la demande de céréales, signalant une nouvelle baisse des estimations de la production céréalière mondiale pour 2022, qui s’établissent à présent à 2 768 millions de tonnes, soit 1,7 pour cent en dessous du chiffre de 2021.

Le baromètre des prix mondiaux des denrées alimentaires de la FAO a affiché une baisse pour le sixième mois consécutif en septembre, avec un net recul des cours des huiles végétales qui a fait plus que contrebalancer la hausse des prix des céréales. L’Indice des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 136,3 points en septembre, soit une baisse de 1,1 pour cent par rapport au mois d’août, mais demeure à un niveau supérieur de 5,5 pour cent à sa valeur d’il y a un an. L’Indice suit l’évolution mensuelle des prix internationaux d’un panier de produits alimentaires couramment échangés.

Rappelons qu’en juin dernier, la FAO a soutenu qu’un système agroalimentaire mondial solide et bien intégré peut permettre à tous les pays de surmonter des difficultés sans précédent, comme on a pu le constater pendant la pandémie de covid-19 qui a éclaté début 2020 et face à laquelle les marchés agroalimentaires mondiaux ont fait preuve d’une résilience remarquable. « Nous sommes résolus à travailler main dans la main », a déclaré le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Qu Dongyu, à titre d’avant-propos de l’édition 2022 du rapport qui vient d’être publié.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.

Hollywood Movies