Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

SAHARA BLEND | Cours en forte progression



Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de 21,09 dollars en mars dernier. Pour Alger, qui se base sur le dernier rapport de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), les cours sont soutenus par « des fondamentaux solides du marché pétrolier et les inquiétudes d’une perturbation des approvisionnements ».

Selon les derniers chiffres, la moyenne mensuelle des prix du brut algérien est passée de 100,71 dollars/baril en février dernier à 121,80 dollars en mars, soit une hausse de 20,09%. Et la même source de noter que cette hausse place le Sahara Blend à la première position parmi les bruts de l’Opep les plus chers au mois de mars. 

A savoir que le prix du brut algérien est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques qui seraient appréciées par les raffineurs. Le Sahara Blend est en fait un pétrole brut qui est une cuvée de pétroles bruts produits sur plusieurs champs autour des gisements de Hassi Messaoud. Il a pour spécificité, sa légèreté extrême et sa très basse teneur en soufre.

La hausse du Sahara Blend intervient dans un contexte de flambée des prix sur le marché mondial du fait de la reprise économique post-covid puis de la guerre en Ukraine. Les analystes qui évoquent « un risque sur l’approvisionnement en pétrole dans un contexte de tensions géopolitiques en Europe de l’Est ». Le prix moyen du panier de l’Opep (ORB) qui, pour sa part, a augmenté de 19,53 dollars (+20,8%) par rapport au mois de février (93,95 dollars) pour s’établir à 113,48 dollars/baril en mars.

Du côté de l’Agence internationale de l’énergie, on estime que les marchés pourraient perdre 3 millions de barils par jour venant de la Russie, ce qui serait beaucoup plus que la baisse prévue. D’autres spécialistes avancent que la perturbation de l’oléoduc de la mer Caspienne, qui est l’une des plus importantes infrastructures de transport de pétrole brut au monde, constitue un nouveau facteur de pression sur les approvisionnements énergétiques.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.