Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

AFRISTAT | 31 milliards FCFA à mobiliser



La 44e réunion du comité de direction de l’Observation économique et statistique subsaharienne (Afristat) s’est tenue les 8 et 9 avril derniers à Yaoundé, au Cameroun.

Les membres du comité de direction d’Afristat avaient à se pencher sur plusieurs dossiers dont les questions stratégiques, le recrutement du nouveau dirigeant de l’organisation et  la mise en œuvre des actions déjà planifiées. Les appuis aux Etats  dans le cadre de l’organisation des recensements et des enquêtes ont aussi été au centre des échanges selon Blaise Bienvenu Ali, le président du comité de direction.

La question des finances a également fait partie des principaux dossiers sur la table du comité à Yaoundé. « Nous avons examiné la situation des contributions aux différents Fonds Afristat. Cette question devait être traitée avec une grande attention d’autant plus que nous peinons à respecter la résolution prise à Niamey en 2019 par nos autorités de verser au moins 40% des contributions au Fonds Afristat 2016-2025 », a-t-on indiqué.

Pour la période 2016-2025, donc l’observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne (Afristat), évalue  à 31 milliards de Fcfa ses besoins financiers, afin de mettre en œuvre son plan d’actions. Seulement, jusqu’à ce jour, le taux de mobilisation au titre du troisième Fonds Afristat ne tourne qu’autour de 30%, soit 9,3 milliards de Fcfa.

Il est pourtant prévu que 55% des 31 milliards de Fcfa proviennent des Etats membres (soit 17,05 milliards) et les 45% restant (13,95 milliards) des partenaires financiers. De plus la mobilisation de ces ressources financières s’exécute dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19, les crises sécuritaires et politiques dans certains Etats membres et tout récemment le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Afristat envisage cependant « une reprise meilleure dès cette année 2022 et pour les années futures ». Les défis d’Afristat consistent notamment à améliorer la rationalisation de l’utilisation des ressources qui sont mises à sa disposition et apporter des innovations technologiques qui permettent d’avoir des statistiques de qualité avec des coûts réduits, d’après Paul Henri Nguema-Meye, Directeur d’Afristat.

A savoir que l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne est une organisation régionale regroupant 22 pays. Elle assiste les Etats membres dans le pilotage des activités statistiques en Afrique. Pour sa vision à  l’horizon 2025, ce sont 5 orientations stratégiques et dix objectifs opérationnels qui ont été arrêtés.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.