Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

AFRIQUE – EUROPE | Vers un « Green Gas Deal » ?



« Pouvons-nous forger une alliance gazière basée sur le respect mutuel et une coopération constructive, un "Green Gas Deal" pour ainsi dire ? Je crois que nous le pouvons, et que nous le devons », soutient  NJ Ayuk, président exécutif de la Chambre africaine de l'énergie (CAE).

Pour la Chambre africaine de l'énergie, si les gouvernements et les entreprises européens commencent à augmenter leurs investissements dans les projets de gaz naturel africains, ils accéléreront le développement des infrastructures nécessaires pour que les pays africains commencent à exporter davantage de gaz et d'hydrogène vers l'Europe, libérant ainsi les pays de leur dépendance vis-à-vis de la Russie.

Qui plus est, les investissements européens en Afrique ouvriront la voie à davantage de projets de conversion du gaz en électricité, susceptibles de réduire la pauvreté énergétique en Afrique. Ces investissements ouvriront la voie à des projets industriels utilisant le gaz comme matière première, tels que des usines de produits chimiques et d'engrais, qui permettront de diversifier les économies africaines. La CAE qui dit être convaincue que ces investissements réalisés à travers un accord de long terme favoriseront également la génération de revenus dont les pays africains auront besoin pour développer leur bouquet énergétique et préparer le terrain pour une transition énergétique réussie.

« En outre, investir dans le gaz africain est une bonne décision commerciale », a aussi indiqué la CAE avant d’expliquer que les efforts de la Chambre africaine de l'énergie pour favoriser un environnement d'investissement positif en Afrique ont déjà porté leurs fruits. Des gouvernements africains comme le Nigeria, l'Ouganda et la Namibie se sont  ainsiefforcés de créer des politiques favorables aux entreprises, qu'il s'agisse de politiques équitables en matière de contenu local ou de régimes fiscaux améliorés.

En octobre prochain, la CAE prévoit de mettre en lumière les opportunités pétrolières et gazières en aval, en milieu et en amont de l'Afrique dans le cadre de l’African Energy Week (AEW), qui se tiendra au Cap du 18 au 21 octobre. A rappeler que l'Afrique reste sous-explorée et dispose encore de vastes réserves de pétrole et de gaz. Rien que l'année dernière, d'importantes découvertes ont été faites en Afrique du Sud, en Namibie, au Gabon et au large de la Côte d'Ivoire, pour n'en citer que quelques-unes.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.