Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

ACCES A L'INTERNET MOBILE | Le projet Vodafone - IUT



L’initiative multipartite, la première du genre, ayant pour objectif de combler les insuffisances en matière d’accès à Internet, particulièrement en Afrique, a été lancée par le Groupe Vodafone/Vodacom et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), à travers un groupe de travail dédié sous les auspices de la Commission UIT/UNESCO sur le haut débit pour le développement durable.

Sur les 3.7 milliards de personnes non connectées à Internet, 3.4 milliards n’ont pas encore accès à la toile car ne possèdent pas un smartphone. Et une grand part de cette population non connectée se trouve en Afrique. Il a aussi été rapporté que les réseaux mobiles à large bande (4G) couvrent désormais 82 % de la population des pays à faible revenu et intermédiaire (PRFI), et l’écart d’utilisation mobile est 6 fois plus important que l’écart de couverture mobile.

Pourtant, l’utilisation accélérée des services publics numériques pendant la pandémie, la demande croissante des services de monnaie électronique et le besoin en termes de compétences numériques pour l’emploi, pour ne citer que ceux-là, ont démontré largement l’importance de l’accès à Internet mobile via un smartphone.





C’est de ces constats que l’initiative a été mise en route par le Groupe Vodafone/Vodacom et l’UIT, l’agence spécialisée des Nations-Unies pour les technologies de l’information et de la communication, afin de réduire la fracture numérique mondiale et notamment pour permettre à l’Afrique de combler son retard. L’objectif, a-t-on indiqué, est de permettre à 3.4 milliards de personnes supplémentaires d’accéder et d’utiliser Internet grâce à un smartphone d’ici 2030.

Conformément aux objectifs de 2025 de la Commission du haut débit sur l’accessibilité et la connectivité, le groupe de travail identifiera les interventions politiques, commerciales et d’économie circulaire pour augmenter l’accès aux smartphones. Co-présidée par le PDG du Groupe Vodafone/Vodacom, Nick Read, et le Secrétaire Général de l’UIT Houlin Zhao, l’initiative comprend également comme partenaires : l’Alliance for Affordable Internet, la GSMA, le gouvernement du Ghana, Safaricom, Smart Africa, le Groupe Vodacom et la Fondation World Wide Web.


Les smartphones, une passerelle essentielle


Des milliards de personnes continuent d’utiliser des téléphones multifonctions « non-smart », sans connexion Internet, et le marché de la 2G continue de croître. Cela signifie que la fracture numérique s’agrandit alors que le nouveau contexte (influencée surtout par la pandémie) favorise l’émergence des sociétés numériques et que les smartphones sont de plus en plus une passerelle essentielle pour accéder aux services publics – y compris l’éducation, l’assistance médicale, les services financiers, les offres d’emplois et la gestion des entreprises.

Nick Read, PDG du Groupe Vodafone, a déclaré : « Nous sommes honorés de faire partie de cette initiative importante avec l’ONU visant à améliorer la vie de milliards de personnes grâce à l’accès au smartphone. Alors que nos sociétés deviennent de plus en plus numériques, tout le monde devrait avoir la possibilité d’obtenir un emploi, de pouvoir accéder aux services publics, aux services financiers et aux informations critiques qui ne sont disponibles que via Internet. Il s’agit d’un défi si complexe qu’aucun opérateur de téléphonie, fabricant d’appareils, fournisseur de services financiers ou gouvernement national ne peut résoudre seul, mais en travaillant ensemble, nous pouvons franchir les barrières. »

Nick Read - PDG du Groupe Vodafone/Vodacom

Shameel Joosub du groupe Vodacom, a indiqué pour sa part que : « Nous sommes conscients des nombreuses complexités et dynamiques socio-économiques différentes qui continuent à empêcher l’accès numérique universel dans la société moderne, qui devrait être un droit et non un privilège. L’engagement pris par les Nations Unies, le Groupe Vodacom/Vodafone et l’UIT d’accroître l’accès aux smartphones au profit de 3.4 milliards de personnes est à la fois opportun et important ». 

Et ce dernier d’ajouter : « Alors que le groupe Vodacom s’efforce de connecter les 100 prochains millions d’Africains grâce à sa campagne « Afrique.Connectée », nous sommes impatients de soutenir cette ambition partagée afin que personne ne soit exclu de l’économie numérique mondiale et puisse bénéficier d’un accès à l’éducation, à l’emploi et aux prestations publiques et financières. »

Privilégier l’approche multipartite 


De son côté, Houlin Zhao, Secrétaire Général de l’UIT, soutient que la réalisation des objectifs de la « Broadband Commission » nécessite une approche multipartite. « Je suis heureux de co-présider ce groupe de travail nouvellement créé, qui contribuera également à relever les défis posés par la pandémie de la Covid-19 et à faire en sorte que nous mettions des appareils intelligents entre les mains de ceux qui sont laissés pour compte. »

Houlin Zhao - Secrétaire Général de l’UIT

Maria-Francesca Spatolisano, Directrice du Bureau de l’Envoyé du Secrétaire Général des Nations-Unies pour la technologie, partage la nécessité d’une approche multipartite et rappelle  que la feuille de route du Secrétaire Général des Nations Unies pour la coopération numérique vise à atteindre la connectivité universelle d’ici 2030. « L’accès aux smartphones est un élément clé de cet objectif dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où le téléphone portable est la principale voie d’accès à Internet. À ce titre, ce groupe de travail peut jouer un rôle important en veillant à ce que le passage au numérique soit bénéfique et contribue à rendre nos sociétés plus équitables et non moins égalitaires. »

Le groupe de travail de la Commission du Haut Débit pour le Développement Durable présentera un rapport et une série de recommandations concrètes, notamment des analyses et des données originales sur le déficit d’accès aux smartphones, la quantification de l’impact social et économique de l’accès de tous aux smartphones d’ici 2030, y compris l’évaluation du passage des utilisateurs des téléphones fonctionnels 2G aux smartphones 4G, et l’analyse des initiatives ou des projets pilotes conçus pour améliorer l’accès aux smartphones. Dans ce cadre, le Groupe Vodafone/Vodacom s’est engagé à lancer deux projets pilotes sur l’accessibilité financière des appareils.

« Ce partenariat est essentiel pour accroître l’accès à Internet », a déclaré Doreen Bogdan-Martin, Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT. « Je suis convaincue que le rapport final fournira des orientations à toutes nos parties prenantes alors que nous préparons la Conférence mondiale de développement des télécommunications de l’UIT en 2022 pour bâtir un monde où personne n’est privé de connexion. »

Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.