Tropic Business Summit 2022
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

SECURITE MARTIME | Le Ghana étoffe son dispositif



Accra poursuit sa politique visant à muscler son dispositif de sécurisation de son espace maritime. Dernièrement, la marine ghanéenne a ajouté quatre nouveaux navires à sa flotte pour, a-t-on indiqué, « renforcer la sécurité maritime et protéger les installations pétrolières et gazières offshore ».

Les navires Volta, Densu, Pra et Ankobra sont arrivés à bord du navire marchand BBC Nile et ont été officiellement réceptionnés au port de Takoradi. Les données de suivi des navires montrent que le BBC Nile a quitté Singapour le 13 décembre et est arrivé à Takoradi le 8 janvier. Selon les autorités ghanéennes, les quatre navires Flex Fighter arrivés ce week-end en provenance du chantier naval Penguin de Singapour permettront à la marine ghanéenne (GNS) de sécuriser les activités pétrolières et gazières dans le golfe de Guinée. 

D’après le Daily Graphic, seuls les équipements de la marine ghanéenne seront autorisés à protéger les infrastructures pétrolières et gazières offshore du pays. Une mesure qui mettra à l’écart les navires des entreprises de sécurité privée qui ont proliféré ces dernières années avec la croissance de la piraterie dans la région. Une fois les Flex Fighters débarqués, ils seront placés sous le commandement naval occidental à Sekondi, où le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo les nommera officiellement.

Selon son constructeur, le Flex Fighter est fabriqué sur la base de la série éprouvée de bateaux d'équipage Flex 40, mais équipé d'une protection balistique (STANAG niveau I), de supports de mitrailleuses avec des boucliers de mitrailleur à l'avant et à l'arrière, ainsi que de cabines et d'équipements pour une douzaine d’éléments de sécurité. Ces navires à coque en aluminium de 40 mètres de long sont propulsés par trois moteurs principaux Caterpillar C32 développant chacun 1 450 ch, pour une vitesse de pointe de 28 nœuds. Jusqu'à 54 passagers assis peuvent être transportés par chaque navire qui dispose d’un pont de chargement de 93 mètres carrés.

On sait en outre qu’en plus de son projet d’implantation de plusieurs bases d'opérations avancées à travers le littoral, le Ghana prévoit de prendre livraison prochainement de deux autres navires. Il s'agit d’équipements fournis par SAFE Boats International Defenders, acquis à travers un accord avec la Garde côtière américaine. L’accord prévoit la fourniture de deux bateaux de classe Defender de 38 pieds (12 m) ainsi que des remorques, des pièces de rechange et une formation. Ils seront utilisés pour lutter contre la piraterie et d'autres crimes maritimes.

Selon les observateurs avertis, le Ghana a pu développer sensiblement ses capacités navales, introduisant progressivement de nouveaux navires. En octobre 2017, le pays a déjà mis en service quatre patrouilleurs en provenance de la Chine. Avant cela, Accra a acquis du matériel militaire chinois qui comprenant deux patrouilleurs de 46 mètres commandés à Poly. Ils sont en service depuis 2011. La marine ghanéenne exploite également plusieurs autres bateaux rapides de patrouilles commandés à la Corée du Sud, aux États-Unis ou encore à l'Allemagne au cours de la dernière décennie.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.

Hollywood Movies