Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

INITIATIVE « LA CEINTURE ET LA ROUTE » | Rabat donne sa signature



Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, et le vice-Président de la Commission nationale chinoise de la Réforme et du Développement (NDRC), Ning Jizhe, ont procédé, ce 5 janvier 2022, par visioconférence, à la signature de la convention relative au Plan de la mise en œuvre conjointe de l’initiative baptisée «  la Ceinture et de la Route » entre le Royaume du Maroc et la République populaire de Chine.

Lors de cette séance de signature, Nasser Bourita s‘est félicité de la « profondeur des relations d’amitié qui unissent le Maroc et la Chine, conformément à la vision des deux Chefs d'Etats, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président chinois Xi Jinping, déclarant que depuis la visite Royale en mai 2016, les deux pays sont entrés dans une nouvelle ère de leurs relations diplomatiques qui remontent à 1958 ».

Il a aussi été noté que la visite historique du roi Mohammed VI à Pékin est une étape charnière ayant abouti à la signature de la Déclaration conjointe concernant l'établissement du partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine. Ce document reste, à ce jour, l'un des rares instruments juridiques signés personnellement par le roi. Le ministre marocain a par ailleurs mis en avant le fait que son pays a été le premier au Maghreb et parmi les premiers en Afrique à adhérer à l'initiative de la Ceinture et de la Route.

Dans ce cadre, il a précisé que cette convention vise à favoriser l'accès aux financements chinois prévus par l’initiative pour la réalisation de projets d’envergure au Maroc ou pour la facilitation des échanges commerciaux, l’établissement de joint-ventures dans différents domaines tels que les parcs industriels, les énergies, la Recherche et Développement, la coopération technologique et technique ainsi que la formation professionnelle. Rappel a aussi été fait concernant la mise d’en place une unité industrielle pour la fabrication au Maroc du vaccin anti-covid, qui bénéficie d'un partenariat pionnier avec l'entreprise publique chinoise Sinopharm.

Dans un autre registre, Nasser Bourita a souligné que le partenariat maroco-chinois tire également sa force de l'ouverture à l'Afrique. « Le Maroc n'a cessé de demander que l'Afrique soit traitée comme un partenaire égal et soit considérée pour ce qu'elle est, à savoir le réservoir de la jeunesse mondiale, avec une population de près de 2,5 milliards de personnes en 2050 et plus d'un quart des membres des Nations Unies », a-t-il soutenu.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.