La deuxième édition du colloque « Talents Africains » du groupe Attijariwafa bank (AWB) a eu lieu en décembre dernier, s’inscrivant dans le cadre de la stratégie du groupe qui affirme œuvrer « à promouvoir l’excellence au niveau du continent et qui croit dans le potentiel du capital humain de l’Afrique »

Présidée par Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe, cette nouvelle édition a vu la participation du Ministre marocain de l’Inclusion Economique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, en tant qu’invité d’honneur, ainsi que de nombreuses personnalités de la communauté des affaires.

Cet évènement, qui s’est déroulé autour du thème « L’Afrique face à ses défis : Comment les talents peuvent contribuer à l’émergence du continent ? », a réuni plusieurs personnalités de renom. Deux tables rondes ont été organisées autour des thématiques « Les Hubs d’excellence en Afrique : Comment activer les leviers d’une coopération efficace au service du développement des compétences des jeunes ? » et « Comment les économies africaines peuvent accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de développement et des aspirations des jeunes ? ». 

Plusieurs séances d’échange ont également été programmées et ont vu la participation des jeunes talents notamment des rencontres avec des dirigeants comme Ismail Douiri, Directeur Général Délégué à Attijariwafa bank et Abdou Diop, Managing Partner chez Mazars. L’objectif, a-t-on rapporté, était de « créer un climat de transfert d’expérience à travers l’interaction autour de plusieurs sujets relatifs au continent ».

Les jeunes sont intervenus autour du thème « Afrique et Compétences : Quels leviers pour fidéliser les talents ». La story Yeelen a, pour sa part, mis en exergue la formidable dynamique d’échanges entre des jeunes et des Alumni Yeelenune, et qui a capté une large audience panafricaine. Lancé en 2010, ce dispositif consiste à sélectionner les étudiants subsahariens les plus brillants, issus des universités et écoles de commerce et d’ingénieurs marocains. 

Des stands de recrutement digitaux ont aussi été dressés par filiale et par pays afin de permettre aux talents d’échanger avec les managers du Groupe au Maroc et à l’international autour des grands projets et des perspectives de recrutement qu’offre AWB. En marge de cet espace carrière, des présentations relatives aux métiers de la banque ont été faites autour de plusieurs thèmes.

Selon les organisateurs, cette deuxième édition du colloque « Talents Africains » a créé une réelle dynamique orientée vers des questions liées au développement de notre continent en « mettant à l’honneur les compétences africaines comme catalyseur de progrès et de croissance ». Plus de 10 000 jeunes talents issus de divers pays ont pris part à ce programme qui a été riche en échange et en partage.