Le Prix Goncourt 2021 a été décerné au Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr pour son roman "La plus secrète mémoire des hommes", paru aux Éditions Philippe Rey. "Je ressens beaucoup de joie. Tout simplement", a déclaré le lauréat à son arrivée au Restaurant Drouant, dans la Ville de Paris. Depuis son sacre, tout le monde ne parle que de lui. Et pas seulement en Afrique et en France. 

Mohamed Mbougar Sarr, fils de médecin, grandit au sein d'une famille nombreuse sérère à Diourbel (Sénégal). Il fait ses études secondaires au prytanée militaire de Saint-Louis-du-Sénégal avant de venir en France faire des classes préparatoires au lycée Pierre-d'Ailly de Compiègne puis d'intégrer l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)1. Ses recherches portent sur Léopold Sedar Senghor, mais il interrompt sa thèse au moment où il se met à beaucoup écrire.

Son roman fraichement récompensé la le Prix Gouncourt s’inspire du destin maudit du Malien Yambo Ouloguem. Il raconte la quête de Diégane Latyr Faye, jeune écrivain sénégalais, sur les traces du mystérieux T.C. Elimane, auteur d’un chef-d’œuvre oublié publié en 1938. 

À seulement 31 ans, Mouhamed Mbougar Sarr devient le premier écrivain d'Afrique subsaharienne à être distingué par le plus prestigieux prix littéraire du monde francophone en obtenant six voix au premier tour de vote, lui permettant de s'imposer d'emblée. "Avec ce jeune auteur, on est revenu aux fondamentaux du testament du Goncourt. 31 ans, quelques livres devant lui. Espérons que le Goncourt ne lui coupera pas son désir de poursuivre", a commenté Philippe Claudel, secrétaire général de l'Académie Goncourt.

Le Prix Goncourt, décerné par un jury de sept hommes et trois femmes, ne rapporte qu'un chèque symbolique de 10 euros, mais il garantit des ventes en centaines de milliers d’exemplaires. Et pour le livre Mouhamed Mbougar Sarr, la ruée a déjà bel et bien commencé.