L’affaire du viol de Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione, continue de faire des vagues et des partenaires de l’événement pensent à rompre leur partenariat avec le comité d’organisation à l’instar du Groupe CFAO qui a annoncé son retrait ce vendredi.

Répondant aux déclarations de Miss Sénégal 2020 qui a notamment affirmé ce jeudi devant la presse avoir été avoir été victime d’un viol, la présidente du Comité Miss Sénégal, Aminata Badiane, a provoqué un tollé général au pays de la Teranga. « Si on te viole, c’est que tu es consentante », a-t-elle déclaré. Des propos qui ont suscité l’indignation et qui a conduit le Groupe CFAO à « mettre un terme » à son partenariat avec le Comité Miss Sénégal.

C’est à travers un communiqué publié ce vendredi que le conglomérat, opérant notamment dans le secteur automobile, a annoncé sa décision en soulignant que « ces propos vont à l’encontre de nos valeurs ». Il va ainsi retirer les véhicules qu’il met à la disposition du Comité qui, selon un observateur local, doit s’attendre à d’autres décisions similaires de la part des autres partenaires. 

« Des internautes ont interpellé les différents sponsors du concours Miss Sénégal. Dans la foulée, le groupe automobile CFAO a rompu son partenariat avec le Comité Miss Sénégal », a rapporté la radio RFI qui a aussi relayé le point de vue de Jaly Badiane, journaliste et militante pour les droits des femmes, qui soutient qu’ « il reste beaucoup à faire dans la sensibilisation, cette perception que beaucoup de Sénégalais ont sur le viol et les victimes de viol ».

Le tollé provoqué par l’annonce de Ndèye Fatima Dione, puis la sortie Aminata Badiane, continue d’agiter la toile. De nombreux internautes, dont la plateforme dénommée Ladies Club Sénégal, ont dénoncé « l’apologie du viol » et lancé une pétition pour réclamer la dissolution du Comité Miss Sénégal. Cette pétition adressée au ministère de la Culture a enregistré plus 30 000 signatures jusqu’à ce vendredi. 

Pour rappel, Miss Sénégal 2020 a confié à des journalistes que lors d’une soirée dans un hôtel en présence d’invités, l’un d’eux l’aurait tenue par la main et a commencé à la caresser. Elle aurait ensuite refusé de danser sur la table... Par la suite, Fatima Dione affirme être « tombée enceinte et avoir été écartée ».