Le constructeur aéronautique européen Airbus vient de livrer un avion de transport C295W à l'armée de l'air du Burkina Faso qui rejoint l'Algérie, l'Egypte, le Ghana, le Mali et la Côte d'Ivoire en tant qu'autre opérateur africain de cet aéronef dans la région qui en compte déjà une quarantaine.

Le XT-MBH a effectué un vol d'essai le 11 novembre et a été livré au Burkina Faso 5 jours après. L'avion sera exploité par l'Escadron de Transport 511 de la Base Aérienne d’Ouagadougou. C’est en 2019 qu’Airbus a annoncé la commande effectuée par le Burkina Faso qui affronte des groupes terroristes affiliés au groupe État islamique (EI) et à Al-Qaïda visant civils et militaires depuis 2015.

Airbus qui a aussi indiqué que cette livraison s’inscrivait dans le cadre de la loi d'acquisition militaire 2018-2022 du Burkina Faso. Cela a été approuvé par le Parlement du pays en 2017, qui a accordé un budget de 725 milliards de FCFA (1,2 milliard de dollars) pour réformer et rééquiper les forces armées du pays.

L'armée de l'air du Burkina Faso s’efforce de muscler sa capacité de transport aérien. Son  PTDI NC235-220, acquis d'occasion à l'Indonésie en 2007 pour remplacer un Hawker Siddeley HS 748, ne peut pas tout faire. Officiellement, le pays dispose d’un Aero Commander. 500B, d’un Beech King Air 200, d’un Cessna 337, d’un N-262 Fregate, d’un Boeing 727 et d’un Air Tractor AT-802. Mais l'état de fonctionnement de ces appareils n’est pas connu.

On sait en revanche que ces dernières années, le Burkina Faso a pris livraison de plusieurs petits avions dont des Super Tucano du Brésil et des Tetras de la France. Le pays a aussi réceptionné  un hélicoptère AW139 d'Italie et deux Mi-171Sh armés de la Russie. Ces derniers sont venus renforcer la flotte composée initialement de deux hélicoptères Bell UH-1H  offerts par Taiwan.