Fondée au Kenya en 2019, Workpay permet aux PME de gérer et payer facilement leur personnel, partout en Afrique. Un portail Web et une application mobile en libre-service permettent d’enregistrer le pointage du personnel, de préparer les fiches de paie conformément à la législation locale et de rémunérer les employés. La startup vient de concrétiser son projet d’implantation au Nigéria et ne cache pas ses ambitions.

La startup de Nairobi affirme avoir  pris part à plusieurs accélérateurs ces dernières années, y compris Y Combinator, l’accélérateur de Google et celui de Pangea. Aujourd'hui, l’entreprise possède plus de 300 clients actifs, ce qui se traduit par le traitement d’un total de 2,5 millions de dollars en versements de salaires mensuels, vers des institutions bancaires et des portefeuilles mobiles.

« Nous accompagnons des sociétés comme Flutterwave, Paystack et Yoco dans leurs initiatives de croissance et leur conquête du continent. J'ai la certitude que ce que nous construisons répond aux besoins d’entreprises de différentes natures, tout en évoluant à mesure qu’elles se développent », a soutenu Paul Kimani, PDG/cofondateur.

Commentant son implantation au Nigéria, Paul Kimani a déclaré que le Nigeria permettra à Workpay de puiser dans un immense potentiel et s'imposera comme la clé d'une adoption étendue de ses activités, pas seulement en Afrique de l’Ouest, mais bien sur tout le continent. « Notre solution a su relever des défis similaires en Afrique de l’Est. Il s'agit donc maintenant de voir les choses en grand et de continuer sur notre lancée, par tous les moyens qui s’offrent à nous. »

A savoir que Workpay a reçu 2,1 millions de dollars en financement de démarrage pour accélérer son expansion sur d'autres marchés, à commencer par celui du Nigeria. La société est en cours de levée de fonds de Série A. « Dans les prochains mois, nous agrandirons progressivement notre équipe au Nigeria, en embauchant du personnel dans les domaines de la vente, de l’assistance à la clientèle, etc. », a-t-on aussi fait savoir.