Les membres de l’équipe d’Africa Investment Forum (AIF) ont tenu une rencontre en format table ronde virtuelle le 21 octobre dernier. La santé a été le sujet dominant lors de cette rencontre qui a vu aussi les panélistes échanger sur l’avenir des secteurs clés comme l’énergie, l’industrie, les télécommunications ou encore le commerce continental.

Pour mémoire, l’Africa Investment Forum a été présenté officiellement il y a trois ans par huit partenaires fondateurs : la Banque africaine de développement, Africa 50 ; la Société financière africaine ; la Banque africaine d’import-export ; la Banque de développement de l’Afrique australe ; la Banque de commerce et de développement ; la Banque européenne d’investissement ; et la Banque islamique de développement.

La table ronde de ce jeudi a été notamment marquée par l’annonce du financement de deux projets d’une valeur totale avoisinant les 140 millions de dollars. Le premier projet, d’un coût de 96 millions de dollars, porte sur la construction d’un hôpital spécialisé de 250 lits proposant des services de santé de classe mondiale en Afrique de l’Ouest. Le second, d’une valeur de 45 millions de dollars, soutiendra la construction d’une usine de production de vaccins préqualifiée par l’OMS en Afrique de l’Est.

A rappeler par ailleurs que la Côte d’Ivoire a été choisie pour abriter la troisième édition des Market Days de l’Africa Investment Forum en décembre prochain. L’annonce a été faite par la Banque africaine de développement (BAD) dans un communiqué publié le vendredi 17 septembre dernier.

Selon la BAD, la nouvelle édition de l’Africa Investment Forum se déroulera dans un contexte marqué par la volonté de relancer les économies africaines après la Covid-19. Ainsi plusieurs investisseurs seront réunis à Abidjan en décembre, pour évaluer de nouvelles opportunités d’investissements.