Development Partners International (DPI), l’un des leaders du capital-investissement au service de l'Afrique, a annoncé ce lundi 4 septembre que son Fonds African Development Partners III (ADP III) clôturait sa levée de fonds à 900 millions de dollars. Africa Exclusive livre un focus sur cette opération exceptionnelle qui  marque l’histoire encore récente du capital-investissement sur le continent.
 
Cette initiative de mobilisation des ressources a dépassé l’objectif fixé initialement de 800 millions de dollars et auxquels s'ajoutent 250 millions de dollars de capital de co-investissement dédié. Ainsi, cette levée de fonds totalisera 1,15 milliard de dollars US pour des investissements sur le continent africain, ce qui place ADP III comme l'un des plus grands fonds dédiés à l'investissement de capitaux mondiaux en Afrique. PJT Park Hill a agi en tant que conseiller et agent de placement pour ADP III, et Debevoise & Plimpton LLP a agi en tant que conseiller juridique pour le Fonds.

ADP III investira dans des entreprises bien établies et en pleine expansion opérant dans des secteurs qui profitent de la croissance rapide de la classe moyenne africaine et de la transformation digitale du continent. Les investissements répondent tous aux normes les plus élevées en matière d'impact et de respect des normes environnementales, sociales et de gouvernance - ESG. Pour ce faire, DPI a recours à son système exclusif de gestion - DPIMS - afin de générer un impact conforme à 10 des objectifs de développement durable des Nations Unies, tout en respectant les normes ESG les plus strictes.

Runa Alam, cofondatrice et Directrice Générale de DPI, déclare : “L'Afrique reste une destination d'investissement attrayante, avec des tendances démographiques positives, une adoption croissante des nouvelles technologies et une augmentation importante de la consommation et des dépenses des entreprises. Dans ce contexte, DPI a continué à réaliser des rendements de premier quartile en s'appuyant sur l'expertise locale profondément ancrée de notre équipe sur le continent africain“.

"Alors que nous nous tournons vers l'avenir avec notre fonds ADP III, nous nous focaliserons sur les entreprises tournées vers l'innovation qui mènent la transformation digitale des écosystèmes dans lesquels elles opèrent. En outre, notre intégration profonde des initiatives portant sur l'impact et les normes ESG dans le cycle de vie des investissements a été largement appréciée et nous permet d'être reconnus comme un partenaire digne de confiance."
 

Divers financeurs ont joué le jeu


ADP III a obtenu des capitaux d'un large éventail de fonds de pension et de fonds souverains de premier plan, d'institutions de financement du développement, de fonds de dotation et de fondations, de compagnies d'assurance, de fonds de fonds, de gestionnaires d'actifs et d'investisseurs d'impact. Cette base d'investisseurs internationaux comprend 20 pays répartis entre l'Amérique du Nord, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.




 
En plus du soutien considérable des investisseurs existants, DPI a pu accueillir plus de 25 nouveaux investisseurs dans sa base d'investisseurs. Ces chiffres témoignent des rendements de DPI et de sa capacité à créer des opportunités d'investissement de qualité institutionnelle en Afrique, tout en continuant à avoir un impact environnemental et économique durable.

Joanne Yoo, Managing Director chez DPI, a déclaré : "Le fort soutien dont bénéficie ADP III confirme notre orientation stratégique, notre approche créative et notre discipline d'investissement. Nous sommes reconnaissants de la confiance que nos investisseurs ont placée dans DPI, et nous sommes convaincus que notre équipe talentueuse continuera à générer des rendements compétitifs et un impact positif sur le continent."

A noter qu’à ce jour, ADP III a réalisé quatre investissements. Le premier concerne Channel VAS, un leader mondial de la fintech fournissant des services bancaires mobiles. Le second a été au profit de SICAM, le leader de la transformation de tomates en Tunisie, dans le cadre de l'une des plus grandes opérations de capital-investissement dans le pays. Le troisième investissement a concerné Kelix Bio, une plateforme biopharmaceutique élargissant l'accès aux médicaments génériques de spécialité en Afrique ? Enfin, le quatrième a soutenu les projets de MNT-Halan, une fintech égyptienne ayant créée l’un des plus grands écosystèmes fintech d'Égypte.

S’arrimer sur les ODD


A travers ses investissements, DPI met l'accent sur la promotion des meilleures normes en matière d'ESG, dans le but de créer des entreprises institutionnelles à forte performance lors de leur sortie. En collaboration avec son portefeuille d'entreprises, DPI cherche à contribuer aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies en mettant en œuvre son propre système de gestion de l'impact et des facteurs ESG basé sur trois thèmes d'impact clés : la qualité de l'emploi, le changement climatique, et l'égalité hommes-femmes.




ADP III est aussi le premier fonds africain signataire des Principes Opérationnels de Gestion de l'Impact ("Principes d'impact"), une norme internationale pour l'investissement à impact, et le premier fonds à se voir accorder le statut de 2x Flagship Fund, dans le cadre du 2x Challenge, une initiative en faveur de l'égalité femmes-hommes.

DPI affirme bénéficier actuellement d’un important pipeline d'opportunités d'investissement sur le continent, axé sur des secteurs clés de l'économie africaine tels que les services financiers, la santé, l'agro-industrie, l'éducation et les infrastructures digitales et de télécommunications.

En tant que signataire des Principes pour l'Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies et des Principes Opérationnels de Gestion de l'Impact, DPI affirme promouvoir activement des normes d'impact élevées et cherche à contribuer aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Cela inclut le développement d'un système innovant de gestion d'impact et des normes ESG et les principaux thèmes d'impact, notamment la qualité de l’emploi, le changement climatique et l’égalité des sexes.

DPI sur la bonne vague

 
DPI est l'une des principales sociétés de capital-investissement dédiés à l’Afrique qui a conseillé avec succès plusieurs fonds africains. Ses deux premiers fonds, African Development Partners I et II (ADP I et ADP II), sont classés dans le premier quartile pour leur rendement par Cambridge Associates. Il gère 2,8 milliards de dollars américains d'actifs à travers ses fonds et ses co-investissements engagés.

La stratégie des fonds ADP est de construire un portefeuille panafricain diversifié d'investissements dans des entreprises établies et en croissance bénéficiant de la croissance rapide de la classe moyenne, de l'innovation et de la transformation digitale du continent.

Depuis la création de DPI en 2007, ses fonds ont investi dans 23 sociétés de portefeuille dans 29 pays africains et 17 secteurs d'activité. Ces entreprises emploient plus de 49 000 personnes. Les investissements de DPI ont permis de créer 18 000 emplois.



En 2020, ADP III est devenu le premier 2X Flagship Fund, dans le cadre du 2X Challenge mondial, s'engageant à adopter une optique de genre dans son processus d'investissement et reflétant l'engagement de longue date de DPI en faveur de l'égalité hommes-femmes. Ainsi, la cofondatrice et DG de DPI est une femme, le tiers des associés est composé de femmes et 50 % des collaborateurs de la firme sont des femmes.

DPI surfe sur un créneau qui connait une croissance constate en Afrique. Pour rappel, le cap des 2 milliards de dollars de fonds levés par les start-up et les PEM innovantes africaines a été franchi en 2019, soit 5,5 fois plus que trois ans auparavant et 74% de plus qu’en 2018 ($1, 163 milliard) a révélé le rapport du fonds de capital risque Partech. Le nombre des start-up financé a progressé de 60% pour atteindre 234 en 2019. Et selon les prévisionnistes, ce chiffre devrait doubler d’ici à la fin de 2022.