La représentation africaine du géant mondial de l’édition et de la production musicale engrange un nouveau succès de taille suite à l’entrée dans son giron du sénégalais Youssou N'Dour. Le roi du mbalakh a en effet signé un contrat de partenariat exclusif avec Universal Music Africa.

Il moins de trois ans, Universal Music Africa frappait à la porte du marché de la musique sénégalais en signant Pape Diouf, figure incontournable de la scène musicale du pays. Et, cette fois-ci, c’est Youssou N'Dour qui a choisi de franchir le pas. Pour Franck Kacou, patron d’Universal Music Africa, la signature avec la star sénégalaise et un honneur et une grande fierté pour la maison qu’il dirige.

Universal Music Africa qui a souligné qu’avoir la confiance de ce monument de la musique africaine constitue un atout commensurable. « Youssou N’Dour a traversé plusieurs époques, à chaque fois avec une pertinence impressionnante et des morceaux devenus intemporels », a-t-on rappelé.

Bref, la maison est tout simplement parvenue à séduire l’un des acteurs les plus influents de l'industrie musicale africaine selon le magazine Bilboard. « Sa signature est un symbole fort de la dimension que nous avons prise en tant que maison d’artistes unique en son genre ces dernières années, et je suis convaincu que les prochaines sorties de Youssou N’Dour viendront compléter sa liste déjà pléthorique de succès internationaux et porteurs pour le continent ».

Pour le chanteur sénégalais, ce contrat est une bonne nouvelle pour l’Afrique dont la musique doit continuer à conquérir le monde. « From Africa to the World. Let’s go Universal », a-t-il déclaré.

Actif sur la scène sénégalaise et africaine depuis plus de 40 ans, Youssou N'Dour compte plus de 35 albums à sa discographie, ainsi que des disctinctions de prestige, dont le Praemium Imperiale 2017, équivalent japonais du Nobel des arts. Youssou N’Dour qui prépare la sortie de son nouvel album le 12 novembre prochain. Il promet un opus éclectique mais qui ne prend pas ses distances avec le mbalakh.