MDXi poursuit l'expansion de ses infrastructures de data center. Cette fois, c’est à Lekki, Lagos, au Nigéria, que la société va muscler son implantation. La nouvelle infrastructure baptisée « Lekki II » sera la première extension à Lagos de MDXi, qui est déjà le principal fournisseur de data centers commerciaux dans la région. 

Selon la société, le nouveau data center de niveau III est déployé selon un calendrier très serré et avec une prévision de croissance en utilisant la dernière technologie de data center modulaire pour offrir une qualité de services « inégalée » aux clients. Le Directeur d’Exploitation de MDXi, Gbenga Adegbiji, a déclaré que « le Data Center Lekki II continuera de fournir les mêmes excellents services que nos clients d'Afrique de l'Ouest attendent de MDXi ». 

Il a exprimé son optimisme quant au fait que les organisations mondiales intéressées à établir une présence en Afrique de l'Ouest bénéficieront d'une qualité de services de classe mondiale similaire offerte sur les autres marchés avec le nouveau MDXi Lekki II, conformément à l'expérience avec l'installation existante de Lekki.

« MDXi propose une variété de services de colocation, de cloud et d'interconnexion, fournis via une infrastructure de classe mondiale, une équipe de support hautement qualifiée et certifiée. Ses data centers neutres vis-à-vis des opérateurs d'une capacité combinée de 5 MW sur les marchés clés du Nigéria, du Ghana et de la Côte d'Ivoire permettent d'accéder à tous les principaux points d’échanges Internet, fournisseurs de réseaux et FAI de la région de l'Afrique de l'Ouest », a indiqué la société dans un communiqué.

Près de quatre mois après le lancement de sa prestigieuse installation de niveau III à Appolonia City, à Accra, au Ghana, MDXi a donc choisi le Nigéria pour la poursuite de son plan d’expansion régionale. A savoir que MDX-i Data Center est une société contrôlée par MainOne. En janvier 2015, elle a lancé son projet phare de centre de données « MDXi Lekki » dans le but de « développer un hub pour la connectivité intercontinentale clé tout en servant de point principal pour l'agrégation du trafic en Afrique de l'Ouest ».