L’Afrique subsaharienne est devenue la première région au monde à déployer massivement le vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 (VPOn2). Plus de 80 millions d’enfants dans six pays africains ont reçu le nouveau vaccin quelques mois seulement après que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a accordé une autorisation pour acter une campagne d’urgence.

Le Nigéria est devenu, pour sa part, le premier pays au monde à utiliser le nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2, notamment dans le cadre d’une campagne qui a permis de vacciner sept millions d’enfants dans six États, et qui visait à combattre une flambée épidémique qui a sévi dans le pays au mois de mars 2021. Au mois de septembre, le Bénin, le Congo, le Libéria, le Niger et la Sierra Leone avaient eux aussi déployé le vaccin. L'Afrique a été certifiée exempte de poliomyélite sauvage en août 2020, mais des flambées de poliomyélite circulante de type 2 dérivée de vaccin sont encore signalées.

« Le nOPV2 apporte des avantages significatifs dans la lutte contre les épidémies de polio et le Nigéria a travaillé en étroite collaboration avec les partenaires mondiaux de la polio pour déployer le vaccin. Grâce à une réponse rapide à l'épidémie et à des outils et mesures efficaces, notre chemin vers l'éradication définitive de toutes les formes de polio est plus dégagé », a déclaré le Dr Tunji Funsho, président de la Commission nationale PolioPlus du Rotary au Nigéria.

Le nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 est une forme modifiée du vaccin antipoliomyélitique oral monovalent, conçue pour être plus stable génétiquement et moins susceptible, dans les populations sous-vaccinées, de reprendre une forme qui peut causer chez les enfants une paralysie permanente due au poliovirus dérivé d’une souche vaccinale. Compte tenu du besoin urgent du secteur de la santé publique de s’attaquer au poliovirus dérivé d’une souche vaccinale à l’échelle mondiale, le nouveau vaccin le premier du genre à faire l’objet d’une autorisation d’utilisation d’urgence. 

« Le déploiement inédit en Afrique du nouveau vaccin contre la polio témoigne d'une réelle détermination à mettre fin à la polio une fois pour toutes. Les progrès réalisés par les six pays et le déploiement à venir dans cinq autres pays, visant à vacciner 30 millions d'enfants d'ici la fin de 2021, promettent une protection efficace et durable contre la menace d'une paralysie à vie », a déclaré le Dr Pascal Mkanda, coordinateur du Programme d'éradication de la polio au Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.