L'Arab Petroleum Investments Corporation (Apicorp), une institution financière multilatérale de développement centrée sur les investissements dans le secteur de l'énergie et des projets verts, a annoncé le lancement de son premier Green Bond Framework. Une initiative qui va intéresser particulièrement les pays de l’Afrique du Nord.

Le Green Bond Framework confirme l'accent mis par Apicorp sur le financement des énergies renouvelables et autres projets verts. La part des actifs verts du portefeuille de prêts a plus que quadruplé entre 2015 et 2020. Apicorp affirme ainsi ouvrir la voie à « l'émission proche d'une obligation verte en tant que pionnière des institutions axées sur l'énergie dans le monde ».

Le GBF permettra de lever des obligations/sukuk verts pour renforcer l'engagement de l'institution dans des projets en accord avec son Cadre de politique ESG récemment approuvé, et pour faire progresser le développement du grand marché de la finance durable. Plus particulièrement, les projets financés, refinancés ou investis par les obligations de l’institution sont également destinés à s'aligner sur les Objectifs de développement durable (ODD).

Fait notable, le cadre des obligations vertes s'aligne sur les principes des obligations vertes 2021 (GBP - Green Bond Principles) de l'International Capital Market Association (ICMA). Par ailleurs, le cadre des obligations vertes bénéficie d'une opinion indépendante ou SPO (Second Party Opinion). La SPO évalue la « contribution à la durabilité » et les « impacts attendus » du programme d'obligations vertes. 

Selon Ahmed Ali Attiga, président-directeur général d'Apicorp, le secteur de l'énergie est au cœur d'une transition passionnante et rapide vers un bouquet énergétique plus propre et plus durable. En lançant le Green Bond Framework, Apicorp propose de nouvelles possibilités d'investissement dans des projets et des entreprises qui contribuent au développement de sources d'énergie sûres, abordables et renouvelables.