À la suite de sa prise de fonction à la tête du G5 Sahel le mois dernier et après avoir effectué la passation de service à la Représentation permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies à New York, Eric Tiare, nouveau Secrétaire Exécutif, a multiplié les séances de travail et les audiences de prise de contacts au siège de l’organisation à Nouakchott.

Au niveau interne, affirmant vouloir rapidement s’imprégner de tous les dossiers en cours et établir un contact direct avec l’ensemble du personnel, il a rencontré l’équipe du Secrétariat exécutif (SEG5S) le lundi 13 septembre et ensuite présidé les jours suivants, plusieurs réunions sectorielles, notamment avec les chefs de départements. 

L’accent est mis principalement sur l’accélération de l’exécution de projets impactant rapidement les populations de l’espace G5 Sahel et sur la finalisation de la réforme en cours du Secrétariat exécutif, en vue d’une meilleure performance globale de l’organisation.  En rapport spécifiquement avec le suivi de l’application des décisions prises par les Chefs d’États durant les sommets tenus cette année, la révision de la Stratégie de Développement et de Sécurité, document-cadre de référence du G5 Sahel, et l’élaboration du prochain Programme d’investissement Prioritaire (PIP), font partie des priorités.  

En direction des partenaires du G5 Sahel, le Secrétaire Exécutif a adressé un message volontariste axé sur le renforcement de la coopération multidimensionnelle et la priorisation des projets ayant une incidence positive concrète et rapide au bénéfique des populations, notamment les plus vulnérables. Une convergence de vues constatée avec les partenaires rencontrés ces derniers jours dont l’Ambassadeur Gwilym Jones, nouveau Chef de la délégation de l’Union européenne (UE) en Mauritanie. 

Eric Tiare a aussi rencontré le Général Olivier Rittimann, Commandant du Collège de Défense de l’OTAN, de passage à Nouakchott. Les échanges, qui ont vu la participation du Général Brahim Vall Ould Cheibani, ont tourné autour des possibilités de collaboration, essentiellement avec le Collège Défense du G5 Sahel dont a participé à cet entretien.

Toujours au cours de cette semaine, le Secrétaire Exécutif a reçu le Chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Mauritanie, Boubacar Seybou. Ils ont passé en revue les sujets de collaboration entre les deux organisations et convenu d’approfondir les discussions, notamment entre l’équipe technique de l’OIM et le département Résilience du G5 Sahel associé à l’expert frontières, en vue de renforcer le partenariat.