Le Groupe CDC a fait savoir au début de cette semaine sa décision de placer 60 millions de dollars dans deux véhicules d’investissements consacrés aux entreprises africaines de moyenne taille. L’enveloppe sera mise à la disposition des gestionnaires de fonds BluePeak et Vantage Capital. 

Les fonds BluePeak et Vantage Capital recevront chacun 30 millions USD. Et il a été indiqué que ce financement vise à remédier à la dislocation du marché du crédit. Il contribuera aussi à réduire le déficit de financement du marché intermédiaire en cette période de Covid-19.

« Ces engagements permettront aux gestionnaires de fonds d’augmenter l’offre de crédit aux entreprises africaines de taille moyenne » déclare l’institution britannique. Vantage Capital et Blue Peak fourniront « un financement mezzanine contracyclique sur mesure tout en répondant aux besoins du marché ».
 
Le financement mezzanine permettra aux entreprises en forte croissance de ne pas toucher leur capital dans leur processus de développement. Il accentue l’effet de levier, basé sur l’enrichissement par l’endettement.Le risque lié à ce financement concerne ses coûts assez élevés par rapport aux autres types de financement.

L’injection financière du Groupe CDC a aussi pour objectif d’attirer plus d’investisseurs commerciaux sur les marchés africains. « Les investissements témoignent de l’engagement du CDC à jouer un rôle d’ancrage dans le succès des entreprises de taille moyenne à travers différents instruments ». C’est ce qu’a déclaré Clarisa De Franco, directrice générale et responsable des fonds de capital-investissement chez le Groupe CDC. L’objectif final visé par l’institution britannique est de développer « le marché naissant du crédit privé en Afrique »