La Société Algérienne Gestionnaire du Réseau de Transport de l’Electricité (GRTE) a bénéficié d’une subvention d’assistance technique de la part du gouvernement des États-Unis afin de moderniser son réseau électrique et de passer aux énergies renouvelables.

Il a été indiqué que c’est l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) qui a financé ce projet d’assistance technique. L’organisation œuvre pour aider les entreprises américaines à trouver des opportunités d’exportation en finançant des activités de préparation de projets et de création de partenariats qui développent des infrastructures durables.

« Nous sommes fiers de soutenir cette opportunité qui va non seulement renforcer les relations bilatérales entre nos deux pays, mais aussi permettre de participer aux efforts visant à garantir une énergie fiable, propre et renouvelable pour le peuple algérien », a déclaré Gautam Rana, chargé d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Alger, lors d’une cérémonie de signature virtuelle mercredi.

En plus du chargé d’affaires, des représentants du GRTE et de l’USTDA ont assisté à la cérémonie. La subvention de 588 100 $ du gouvernement américain aidera GRTE à planifier le développement d’un système de contrôle distribué automatisé qui lui permettra d’intégrer l’énergie renouvelable à partir de sources solaires et éoliennes dans son réseau. Ce système augmentera l’efficacité du réseau de GRTE tout en renforçant sa gestion des ressources de production d’électricité distribuée de l’Algérie.

« L’appui de l’USTDA à ce projet illustre notre engagement à soutenir les infrastructures intelligentes face au climat à travers le monde », a déclaré Enoh T. Ebong, directrice par intérim de l’USTDA avant d’ajouter que l’objectif de GRTE pour un avenir énergétique renouvelable est une priorité que l’USTDA soutient. L’assistance de l’USTDA devrait aussi permettre à la GRTE de bénéficier de technologies américaines de pointe alors qu’elle se lance dans la mise à niveau de son réseau.