MVIWATA est l'acronyme swahili du Réseau national des groupes de petits agriculteurs de Tanzanie et le groupe a commencé à exploiter un service de radio en août 2020. Il est soutenu par Le Mécanisme forêts et paysans (FFF, d’après Forest and Farm Facility) qui est un partenariat impliquant l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et d'autres partenaires.

« Je sais que je suis privilégiée d'écouter et de suivre les différentes émissions diffusées par MVIWATA FM », déclare Odilia Jiovin, une agricultrice du district de Kilosa, connu pour sa production et sa commercialisation de tournesol, de noix de coco, de canne à sucre et de sisal dans la région de Morogoro en Tanzanie. « Je prends toujours l'initiative de partager l'information avec mes collègues agriculteurs de notre communauté et j'applique les connaissances partagées par la radio dans ma ferme où d'autres agriculteurs viennent apprendre aussi », dit-elle.

Pour améliorer ses connaissances en matière d'agriculture, Odilia compte sur l'écoute des émissions de la radio rurale, ce qui l'a aidée, ainsi que d'autres agriculteurs, à acquérir de meilleures compétences agricoles. Les services de conseil agricole ont été facilités pour Odilia et d'autres agriculteurs grâce au service radio, car ils peuvent apprendre, poser des questions et acquérir des connaissances qu'ils appliquent ensuite à leurs exploitations.

MVIWATA FM attire les petits exploitants agricoles, les jeunes et d'autres groupes marginalisés, et touche environ 250 000 personnes en Tanzanie. La station de radio a conçu ses programmes pour se concentrer sur l'information, l'éducation, le partage des connaissances et le divertissement liés aux pratiques agricoles, et comble le vide laissé par les médias traditionnels qui ne fournissent qu'une couverture limitée des questions pertinentes pour les populations rurales.

Les auditeurs peuvent écouter des programmes produits par une équipe de journalistes qui ont reçu une formation conséquente, et les ondes diffusent également des enregistrements de réunions de groupes de la communauté agricole.

Les diverses pratiques agricoles partagées à travers les ondes ont ainsi aidé les agriculteurs à améliorer la préparation des champs et la gestion des parasites, ce qui a permis d'assurer de meilleurs rendements. Des programmes éducatifs et des séances d'information ont également soutenu les agriculteurs au niveau communautaire. Dans le village d'Ilonga, dans le district de Kilosa, par exemple, des informations sur le processus de planification participative ont aidé la communauté à demander un budget pour la construction d'un centre de santé.