Yvon Webo, jeune africain épris de savoir et de vérités, il est le fondateur de la jeune bibliothèque Kamasofia dédiée à la jeunesse. Son tout premier siège est construit avec ses propres moyens et quelques aides dans son pays le Cameroun. Maintenant, Webo cherche à mobiliser des ressources pour donner une nouvelle dimension à son initiative.

Une bibliothèque qui entretient les jeunes lecteurs autour des ouvrages authentiquement africains qui ouvrent à ces derniers une passerelle vers la découverte de l'histoire de l'Afrique racontée par les Africains. L’idée d’Yvon Webo est à la fois ambitieuse et louable dans une Afrique qui se cherche encore sur le plan historique et culturel alors que la mondialisation continue inlassablement de faire son œuvre. 

Malgré les difficultés liées entre autres au manque de moyen, Kamasofia parvient à proposer des ouvrages très rares sur le marché, des ouvrages qui créent un nouveau lien entre l'individu et l'Afrique, une bibliothèque de la " désaliénation " comme il'aime bien le nommer. On y retrouve des œuvres sur les mathématiques, la sociologie, l'histoire, la philosophie, les épopées etc....de l'Afrique. 

« Si un enfant qu'on enseigne est un avenir qu'on gagne alors je dirai que pour Yvon la devise ce serait plutôt : un jeune africain à qui on enseigne l'amour et la connaissance de la patrie, est un avenir meilleur qu'on assure à la communauté », a commenté l’un des animateurs de la plateforme dénommée African Culture Community qui a choisi de soutenir l’appel à contribution du jeune créateur de la biblio jeunesse africaine.

« Yvon Webo a besoin de la pierre de chaque Africain conscient du défi de la réappropriation du mental pour bâtir et maintenir cet édifice. Il a besoin de beaucoup plus de livres et de moyens financiers pour accompagner cette œuvre qui n'est pas sienne mais communautaire », plaident ceux qui épaulent  Kamasofia dans cette entreprise.