Un nouveau rapport publié  par l'Internet Society (IS) donne des éclairages sur les grands axes de l'infrastructure Internet en Afrique et explique le rôle essentiel que jouent les points d'échange Internet (IXP) dans le développement de l'accès et de la réduction des coûts. Ce rapport, intitulé « Vers une Afrique interconnectée : l'initiative 80/20 », se penche sur l'écosystème Internet sur le continent.

Le rapport fait transparaitre l’urgence d'améliorer l'accès à Internet sur tout le continent, en particulier à la suite de la pandémie du coronavirus. Et de rappeler que, selon la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, moins d'un foyer sur cinq a accès à Internet. Un accès fiable et abordable à l'Internet favoriserait portant la croissance économique. Une étude récente estime que l'économie de l'Internet est susceptible de contribuer à hauteur de 180 milliards de dollars américains au produit intérieur brut (PIB) de l'Afrique, à l'horizon 2025.

Un IXP est une infrastructure technique grâce à laquelle de nombreux réseaux, y compris ceux de fournisseurs d'accès à Internet, d'opérateurs de réseaux mobiles, de réseaux d'entreprise, de réseaux pour la recherche et pour l'enseignement, de services d'administration en ligne et de réseaux de diffusion de contenu (CDN) concourent pour se connecter et échanger du trafic Internet.

Les IXP permettent l'échange local de trafic Internet, au lieu de recourir à l’usage d’onéreuses routes de transit international. Cela rend l’accès à Internet plus abordable, mais aussi améliore la qualité de l'accès, en offrant des connexions au réseau qui sont plus directes. Les vitesses d'accès au contenu peuvent devenir jusqu'à 10 fois plus rapides avec un IXP, car le trafic est acheminé localement plutôt que par des routes de transit international. Selon le rapport de l’Internet Society, le nombre d'IXP en Afrique s'est accru de 58 % au cours des huit dernières années, en passant de 19 en 2012 à 46 en 2020. Mais des efforts importants restent à faire pour que le continent rattrape son retard.