Sandock Austral, le plus grand chantier naval appartenant à des Noirs sur le continent, et l’opérateur de défense ghanéen Petram Fortis, sont désormais alliés pour, selon les partenaires, « offrir des solutions de sécurité maritime de classe mondiale au Ghana » par le biais de la coentreprise nouvellement créée Petram Sandock Maritime Systems.
 
La joint-venture a décidé de marquer cette alliance par sa participation à l'International Maritime Defence Exhibition & Conference (IMDEC) à Accra, la capitale du Ghana (6 au 8 juillet 2021), Petram Fortis étant le gold sponsor de l’événement qui est présenté comme la plus grande exposition et conférence sur la sécurité maritime en Afrique de l'Ouest. L'édition de cette année devrait attirer plus de 15 chefs de marine, chefs d'état-major de l'air et 300 responsables internationaux.

 



Arthur Kweku Ackah-Yensu, PDG de Petram-Fortis, a déclaré que Petram Sandock Maritime Systems est à même de proposer un système complet pour répondre aux exigences ghanéennes et d’autres clients africains en matière de sécurité maritime et de protection de navires de pêche, qui va au-delà des équipements navals mais comprend également des éléments terrestres et aériens.
 
A rappeler que cela fait maintenant 5 ans que Petram Fortis existe. Elle est la principale entreprise de défense du Ghana et a fourni des solutions de défense aux forces armées ghanéennes : artillerie, systèmes de communication, soutien au maintien de la paix, etc. La société est un fournisseur de solutions et de technologies qui emploie des ingénieurs dans plusieurs disciplines, est se présente comme une pionnière dans le développement de capacités locales d'ingénierie de défense, contribuant à la création d'une industrie de défense locale. 
 
La firme ghanéenne 'est associée à certains des principaux fournisseurs mondiaux de technologies de défense pour y parvenir. La formation et le support sont considérés comme des éléments cruciaux de son offre qui mise sur un large réseau d'experts pour couvrir tout ce dont un pays pourrait avoir besoin, des véhicules aux systèmes de campement, en passant par les navires et les avions. 
 
Les ambitions communes
 
Avec l’arrivée de Sandock Austral, le PDG Prasheen Maharaj affirme être impatient de travailler avec des partenaires à travers le continent. « Petram Fortis est la plus grande entreprise de défense au Ghana. Sandock est le plus grand chantier naval appartenant à des autochtones en Afrique. Il est logique d'avoir ce partenariat au Ghana », a-t-il déclaré avant ajouter qu'aucun autre partenariat ne résistera à ce que les associés ont à offrir. 
 
Maharaj a aussi expliqué que le partenariat avec Petram Fortis concerne les transports aériens, terrestres et maritimes, l'accent étant actuellement mis sur les exigences de sécurité maritime pour le Ghana. « Nos deux sociétés créent une excellente coopération collaborative. Bien que l'accent soit mis sur la sécurité maritime, cela ne nous empêche pas d'explorer d'autres opportunités sur le continent et dans le monde.





A savoir que le groupe Sandock Austral comprend Sandock Austral Aerospace, Sandock Austral Shipyards, Sandock Austral Defence Engineering Systems et Torpedo South Africa. Les capacités couvrent les stations d'armes, les missiles, les radars, la construction navale et les avions de surveillance maritime, entre autres.
 
Grâce à la collaboration avec Sandock Austral, Petram Fortis espère « apporter au Ghana des solutions à la plupart de ses problèmes maritimes », et les mettra en évidence lors des événements dédiés dont le l'IMDEC 2021. Précision a aussi été donnée que « les sociétés proposent une solution de sécurité maritime holistique comprenant des navires équipés de capteurs tels que radar et optique, ainsi que des unités terrestres, à la fois statiques et mobiles, qui fournissent des informations à un centre de commandement et de contrôle ».
 
Ces renseignements, a-t-on souligné, sont également applicables à toutes les branches des forces armées et permettent de protéger le Ghana dans son ensemble plutôt que seulement sa mer ou ses voies navigables. Pour le groupe, la nouvelle technologie offre de plus grandes capacités et d’efficience pour la mise en œuvre d’une stratégie de sécurité. « En utilisant les bons outils et technologies, une solution rentable et efficace peut être déployée, qui est à la fois flexible et adaptée au scénario actuel du Ghana et de ses eaux territoriales. »
 
Opérer en zone troublée
 
Comme d'autres pays du golfe de Guinée, le Ghana est confronté aux défis de la piraterie maritime, de la pêche illégale et d'autres crimes maritimes, tels que le trafic de drogue. Selon le Bureau maritime international, jusqu'à 95% de tous les enlèvements en mer en 2020 ont eu lieu dans le golfe de Guinée, qui a vu 84 attaques contre des navires, avec 135 marins enlevés contre rançon en 2020, selon le Bureau maritime international.
 
La pandémie de Covid-19 a aussi entraîné une aggravation des difficultés économiques résultant et la multiplication des activités illicites, mais lucratives. La piraterie, les vols à main armée en mer, les enlèvements de marins, la pêche illégale, la contrebande et le trafic, et la criminalité transnationale organisée constituent une menace majeure pour la sécurité maritime dans cette partie du continent et, en définitive, pour le développement économique de toute la région.
 
Le vice-maréchal de l'Air, Frank Hanson, chef d'état-major de l'Air du Ghana, a récemment souligné le besoin de sécurité maritime au large du Ghana : « L'espace maritime reste l'un des éléments les plus vitaux de notre sécurité nationale et avec un littoral de 550 kilomètres et une zone économique exclusive. Zone de 200 milles, l'espace maritime du Ghana représente plus de 80 pour cent du PIB du pays et cela a un impact positif sur nos voisins de la région.




 
« Alors que la sécurité maritime est considérée par beaucoup comme uniquement les opérations en mer, les voies navigables intérieures ne doivent pas être oubliées », prévient Petram Fortis. Les voies navigables intérieures doivent également être surveillées, patrouillées et sécurisées, car de nombreuses menaces maritimes proviennent souvent de la terre ferme. Et de noter qu'en ajoutant à ses capacités substantielles existantes, l'histoire et le pedigree de Sandock Austral depuis des décennies, « une technologie de pointe peut assurer la sécurité maritime du Ghana, permettant au peuple ghanéen de s'approprier la technologie et les systèmes grâce à la localisation et à l'investissement à long terme ».