Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), qui se positionne comme le principal concurrent du Forum de Davos, existe depuis 1997. Depuis quelques années, le Forum est parvenu à s’imposer comme une plateforme d’échanges pour les affaires de premier plan, permettant aux décideurs de traiter des questions économiques majeures et aux acteurs financiers de nouer des partenariats.

Le XXIV Forum économique international de Saint-Pétersbourg se déroulera du 2 au 5 juin 2021. Le programme  sera, comme auparavant, axé sur les questions économiques et le développement technologique. Mais surtout aussi les investissements. Raison pour laquelle des délégations africaines ont tenu à participer activement à cet évènement à l’instar  de l’Egypte, de la Centrafrique, du Rwanda, de la RDC, de la Guinée et du Gabon. Ce dernier a cette fois décidé d’y mener une véritable offensive.

Ainsi, Libreville a envoyé une forte délégation à Saint-Pétersbourg, avec à sa tête le ministre des Affaires Etrangères Pacôme Moubelet Boubeya. Ce dernier est  accompagné notamment de la ministre de la Promotion des Investissements, Carmen Ndaot, et  le ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie, Hugues Mbadinga Madiya. Ils ont pris part à la table ronde sur la coopération Russie-Afrique de ce 3 juin et programment des rencontres avec des décideurs économiques de haut niveau. Selon un haut responsable au sein de la présidence gabonaise, il s’agit surtout pour la délégation de promouvoir les projets et investissements prioritaires du Plan d’accélération de transformation (PAT) 2021-2023.

Plusieurs investisseurs internationaux et influents médiateurs économiques sont en effets attendus à Saint-Pétersbourg pour le forum économique organisé tous les ans par la Russie, sauf l’année dernière où il n’a pas pu se tenir à cause de la crise sanitaire. Cette année, malgré la pandémie, la Russie a décidé de maintenir l’évènement. Pendant que la délégation gabonaise s’activait dans la ville portuaire de la Baltique, Ali Bongo Ondimba, le président gabonais, échangeait ce jeudi à Libreville avec Ilias Iskandaravo, ambassadeur de la Fédération de Russie près la République Gabonaise.

Pour cette édition, le SPIEF se tient en format hybride, c’est-à-dire en partie en présentiel et en distantiel avec comme thème : «De nouveau ensemble : l’économie d’une nouvelle réalité». Le programme prévoit des discussions autour des 5 thématiques : le monde à l’époque post-pandémique ; Russie : les objectifs de développement jusqu’en 2030 ; questions sociales du développement mondial ; les technologies au service des entreprises dans le contexte de la digitalisation et du développement innovant et l’accès aux médicaments.