Ce ne sont pas seulement les grands opérateurs gaziers ou leurs sous-traitants, à l’instar du français Total qui vient de constater le cas de « force majeur » pour son projet, qui s’inquiètent de la situation au Cabo Delgado, au Mozambique. Les opérateurs miniers comme Gemfields craignent aussi pour l’avenir de leurs investissements.

Le gisement de rubis de Montepuez est situé au nord-est du Mozambique dans la province de Cabo Delgado, considéré comme le gisement de rubis le plus important récemment découvert au monde, couvrant une superficie de 34 966 hectares. Montepuez Ruby Mining  (MRM) qui exploite le site est détenue à 75% par Gemfields et à 25% par le partenaire minoritaire local, Mwriti Limitada. Mais l’opérateur s’inquiète de plus en plus du phénomène d’insécurité qui secoue sérieusement cette partie du pays.

« Les équipes de Gemfields et Montepuez Ruby Mining (MRM) suivent attentivement le développement de la situation et offrent leur soutien au peuple mozambicain et au gouvernement, alors qu'ils travaillent pour restaurer la paix et la sécurité dans la région », a fait savoir il y a quelques semaines le spécialiste des pierres précieuses qui, depuis le début de l’année, livre des denrées alimentaires au profit notamment des personnes qui ont fui vers Namanhumbit. 

MRM dispose d’un permis d'exploitation et d'exploration de 25 ans, attribué par le gouvernement du Mozambique en novembre 2011. Une fusion de concessions a été réalisée depuis, concernant une superficie de 340 km2. A savoir en outre que Megarum Mining Limitada détient deux titres miniers de rubis, 7049C et 7057C, situés également dans le district de Montepuez. Ces titres partagent chacun une frontière avec le gisement MRM existant et couvrent une superficie d'environ 190 km2 et 150 KM2, respectivement.

Les enchères de Montepuez, organisées depuis juin 2014, ont généré un chiffre d'affaires total de près de 650 millions de dollars américains. A savoir que Gemfields a mis en place un système de classement et d'enchères pour vendre ses pierres précieuses brutes. Les enchères se déroulent dans des lieux sécurisés, le matériel étant séparé en lots distincts et certifié comme ayant été produit par Gemfields ou obtenu par l’entreprise auprès de tiers. Les principaux acheteurs mondiaux de pierres précieuses brutes soumettent des offres scellées pour des lots individuels. Une vente a lieu si l'offre la plus élevée reçue dépasse un prix de réserve prédéterminé, mais non divulgué. Les enchères ont apporté un niveau de professionnalisme et de transparence jamais vu dans l'industrie.