Kiro’o Games est l’un des premiers studios africains spécialisés dans les jeux vidéo. Basé au Cameroun, ce studio fondé par deux passionnés est parvenu après des années de travail et un capital de départ de 60 000 FCFA, à conquérir l’Occident. Leur jeu phare, baptisé Aurion, dont la version BD est désormais disponible sur Amazon, est présenté comme l'héritage des Kori-Odan (le 1er African-RPG sur PC) et a été téléchargé plus de 100 000 fois depuis sa sortie en 2016. 

 « Nous ne faisons pas juste des jeux qui amusent. Nous faisons des jeux qui éveillent. A chaque fois qu’on fait un jeu, on essaye d’insuffler dedans quelque chose qui permette au joueur, en sortant de l’expérience, de se dire : “j’ai appris quelque chose” ou “je vois le monde différemment maintenant” », a confié Dominique Yakan Brand, l’un des fondateurs de cette start-up, dans un grand quotidien français.

Pour booster son développement, la start-up a ouvert la première fois son capital aux capitaux privés en 2019. Le plan était de lever 1 million de dollars. Elle séduira rapidement des dizaines d’investisseurs, dont de nombreux Camerounais de la diaspora, mais on ignore cependant si l’objectif a été atteint.

Kiro’o Games a également approché des véhicules d’investissement en mettant en avant un potentiel de croissance à 1 million de clients en Afrique d’ici à 2025, avec 20 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel prévisionnel. Une projection qui est loin d’être utopique si l’on se réfère aux analyses réalisées par différents cabinets de référence ces dernières années.

Dernièrement, pour le lancement de l’un de ses produits, l’Aurion Kajuta Gem Figther, le studio s’est mis à la recherche d’une agence spécialisée dans le marketing de proximité. C’est dire que la jeune maison ne veut rien laisser au hasard. D’autant plus que la concurrence sur le marché encore balbutiant des jeux vidéo africains se renforce chaque année.