En tout, 45 pays africains ont déjà lancé leurs campagnes de vaccination contre la Covid-19. Les doses du vaccin AstraZeneca ont été distribuées à 36 pays par le canal du Mécanisme COVAX, une plateforme d’achat de vaccins codirigée par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi l’Alliance du vaccin et l’OMS, en partenariat avec l’UNICEF. Plus de deux tiers des doses administrées l’ont été dans 10 pays dont les stocks s’amenuisent ou sont déjà épuisés.

Dans un contexte marqué par des approvisionnements limités et des retards dans l’acheminement des vaccins, l’Afrique est appelée à renforcer ses propres capacités de production de vaccins. Le continent, qui abrite 16 % de la population mondiale, ne produit que 0,1 % des vaccins. Les pays africains sont largement tributaires des importations et particulièrement vulnérables aux retards dans l’accès aux produits de santé essentiels pendant la pandémie.

« De profondes inégalités subsistent en matière d’accès aux vaccins contre la COVID-19 dans le monde. Dans les pays à revenu élevé, en moyenne une personne sur quatre a déjà reçu une dose du vaccin contre la COVID-19, contre une personne sur 500 dans les pays à revenu plus faible, notamment dans plusieurs pays africains », a déploré Dr Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

On sait par en outre que le continent compte désormais plus de 4,3 millions de cas de Covid-19. Au cours des 28 derniers jours, le nombre de nouveaux cas a augmenté d’au moins 50 % dans 13 pays, parmi lesquels l’Angola, l’Éthiopie, le Kenya et la République centrafricaine. Vingt-neuf pays, notamment l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Ghana et le Nigeria, ont signalé une augmentation du nombre de nouveaux cas. D’une manière générale, l’Afrique a enregistré une baisse du nombre de cas au cours du mois écoulé.

Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique a tenu dernièrement une conférence de presse virtuelle. Dr Richard Mihigo, coordinateur du programme Vaccination et mise au point des vaccins au Bureau régional, a présenté un bilan du déploiement des vaccins en Afrique. Dr Boitumelo Semete, présidente-directrice générale de l’Autorité sud-africaine de réglementation des produits sanitaires, le Prof. Oyewale Tomori, professeur de virologie et président émérite de la Redeemer’s University à Ede (Nigeria) ont aussi pris part à la conférence.