Le jeudi 25 mars 2021, président la visioconférence de la 22ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union, le chef de l’Etat a annoncé que les perspectives pour l'année 2021 laissent entrevoir une reprise de l’activité économique dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), avec un taux de croissance estimé à 5,8%.

Pour Ouattara, cette croissance forte en perspective est en lien avec la mise en œuvre des plans de riposte et de relance contre la Covid-19 dans tous les Etats membres. A cet égard, il a relevé quelques « mesures vigoureuses » qui ont été engagées par les organes et institutions communautaires, notamment la BCEAO, pour soutenir et accompagner les efforts des Etats.

En vue d'un retour rapide à une croissance forte, il a invité l'ensemble des partenaires techniques et financiers de l'Union à se mobiliser pour appuyer les Etats membres dans la mise en œuvre des plans de relance.

Le président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA a aussi salué les progrès importants enregistrés dans le processus d'intégration de l’Union. Notamment dans le domaine de la gestion macroéconomique, de l’approfondissement du marché commun, du renforcement des infrastructures et de la mise en œuvre des politiques sectorielles.

Il a aussi évoqué le processus d'intégration monétaire à l'échelle de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) où des avancées significatives ont été enregistrées et a encouragé l’ensemble des Etats membres de l’UEMOA à poursuivre les efforts, en vue de l’aboutissement de ce projet. Le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a succédé à Alassane Ouattara à la tête de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA.