La vaccination des personnes à haut risque contre Ebola a commencé ce 23 février en Guinée, alors que la réponse d'urgence a été renforcée afin d’éviter la propagation du virus qui est réapparu dans le pays il y a environ deux semaines.

La vaccination a été lancée à Gouécké, une communauté rurale de la préfecture de N’Zérékoré, où les premiers cas ont été détectés le 14 février. Parmi les officiels présents lors de l’événement, figuraient le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de la Guinée le Général Rémy Lamah, le Coordinateur Résident des Nations Unies Vincent Martin, le représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Guinée Dr Georges Ki-Zerbo, et le représentant de l’UNICEF en Guinée Pierre Ngom. 

La vaccination se fera suivant la « stratégie de la ceinture ». Cette stratégie établit que les personnes qui ont été en contact avec un patient atteint d'Ebola soient vaccinées, ainsi que les agents de santé et les autres travailleurs en première ligne. La campagne a ainsi débuté par la vaccination des agents de santé.

« La dernière fois que la Guinée a été confrontée à une épidémie d’Ebola, les vaccins étaient encore en phase de développement », a déclaré le Directeur général de l’OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Avec l’expérience et l’expertise acquises, combinées à des vaccins sûrs et efficaces, la Guinée dispose des outils et du savoir-faire pour riposter à cette épidémie. L’OMS est fière de soutenir le gouvernement pour impliquer et responsabiliser les communautés, pour protéger les agents de santé et autres travailleurs en première ligne, pour sauver des vies et fournir des soins de haute qualité. »

La vaccination a commencé tout juste 24 heures après que la Guinée a reçu plus de 11 000 doses du vaccin anti-Ebola rVSV-ZEBOV, envoyées par l’OMS depuis son siège à Genève. De plus, l’OMS organise le déploiement de plus de 8500 doses du vaccin de Merck, producteur du vaccin aux États-Unis d’Amérique, ce qui amène le nombre total de doses attendues à 20 000 pour la phase initiale de vaccination.