Faisant face à de grosses difficultés ces derniers temps, la société Transports du Congo (Transco) compte se relancer avec l'arrivée de nouveaux bus de marque Volvo dans son parc. Les 330 nouveaux bus, sur les 440 commandés, ont été remis officiellement le samedi 13 février dernier aux dirigeants de cette entreprise.

On sait que les nouveaux bus Volvo ont été commandés au Brésil. Un contrat de maintenance d’une durée de deux ans a en outre été signé avec le concessionnaire et 18 conteneurs de pièces de rechange sont attendus prochainement. Selon un responsable de Transco, un programme de formation spécifique sera dispensé au profit des gestionnaires et des conducteurs des nouveaux bus afin de garantir la durabilité du parc et éviter les erreurs du passé qui ont précipité la société au bord du précipice.

Transco affirme ne pas être en concurrence avec les autres entreprises de transport en commun. A la différence de ces dernières, elle alignera ses bus sur les longs trajets.  Ainsi, outre le renforcement des lignes exploitées auparavant comme le Kongo central (Matadi, Boma et Muanda) et Kwango et Kwilu (Kenge, Kikwit), d’autres routes seront exploitées à l’instar de Kinshasa-Tshikapa dans la province du Kasai.

« Avec une bonne gestion de ces engins, qui permettra sans doute leur renouvellement et maintien, les Kinois pourront petit à petit s’offrir un transport de qualité garantissant leur dignité », a commenté le journal Le Phare ce dimanche.

L’arrivée des nouveaux bus sera aussi une occasion de remettre de l’ordre dans l’organisation et le traitement des usagers. Plus d’anarchie comme les escalades aux fenêtres et les bousculades à l’entrée. Il y a un tourniquet à la montée pour coordonner l’entrée dans ces bus dotés de 47 sièges.