L’appel d’offres international pour la fourniture et la pose des équipements de transmission par faisceaux hertziens, d’énergie et de radio VHF sur l’artère Douala-Ngaoundéré a été remporté par l’entreprise israélienne Ceragon Networks Ltd.

Dans le cadre du projet de transport multimodal (rail et route) au Cameroun, Camrail, filiale de Bolloré Railways et concessionnaire du transport ferroviaire dans le pays, a ainsi choisi Ceragon, entreprise dont le siège est situé à Tel-Aviv et qui est cotée au Nasdaq. Le marché s’élève à 1,397 milliard de FCFA et consiste en la fourniture des équipements de réseau, axé sur la connectivité sans fil point à point, principalement utilisée pour les liaisons sans fil par les opérateurs mobiles et les fournisseurs de services sans fil ainsi que par les entreprises privées.

Ceragon est dirigée par Ira Palti, un ancien de l’Université de Tel Aviv  qui a rejoint l’entreprise il y a 15 ans après avoir été à la tête de Seabridge Ltd, une filiale de Siemens. On le connait aussi en tant que fondateur de Rosh Intelligent Systems, une société fournissant des solutions de maintenance logicielle et de diagnostic d’intelligence artificielle. 

Le projet, appuyé financièrement pas la Banque mondiale, vise le renforcement de  l’efficacité du transport le long du corridor Yaoundé-Kousseri. Selon le ministère camerounais en charge des Travaux publics, l’une des principales parties prenantes du projet, la composante routière (réhabilitation de la route Maroua-Mora, longue de 62 km) représente plus de 70% du financement. La composante ferroviaire (Yaoundé et Ngaoundéré) représente 13%. 

Enfin, concernant le volet appui institutionnel du projet, les responsables soulignent qu’il s’agit essentiellement du renforcement du secteur des transports et gestion du programme. Pour atteindre les objectifs, un volume de financement d’une valeur de 35 milliards FCFA a été mobilisé par le gouvernement camerounais et les partenaires du projet.