Ménager aux petites et moyennes entreprises des pays en développement un accès aux marchés mondiaux – tel est l'objectif du partenariat entre le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et le groupe logistique Deutsche Post DHL Group. La coopération porte essentiellement sur l'Afrique. Un accord en ce sens a été signé  par le ministre allemand du Développement Gerd Müller et le Président du directoire de Deutsche Post DHL Group, Frank Appel.


Les partenaires souhaitent investir au cours des prochaines années 30 millions d'euros dans la numérisation des procédures douanières et commerciales, la promotion du commerce électronique ainsi que dans une logistique à faibles émissions dans les villes. Pour le ministre fédéral Gerd Müller déclare : « La crise du coronavirus et le confinement ont perturbé les chaînes d'approvisionnement dans les pays en développement. (…) Mais les procédures douanières bureaucratiques et la corruption entravent le commerce intra-africain.

C'est à ce niveau que le ministère allemand travaille avec le groupe Deutsche Post DHL : « Grâce à un nouveau système numérique, nous aidons les entreprises africaines de taille moyenne à gérer les douanes de manière entièrement numérique. Nous avons commencé au Maroc, au Rwanda, au Kenya, au Ghana et en Côte d'Ivoire. Nous créons également de nouveaux marchés de vente dans le monde entier grâce à de nouvelles plateformes de commerce électronique ».

Gerd Müller soutient que « tout cela accélère le commerce, crée de la transparence et permet d'énormes bonds en avant en matière de développement. Nous privilégions la formation et la promotion des femmes en tant qu'entrepreneurs. Et nous mettons délibérément l'accent sur la numérisation. Nulle part ailleurs la numérisation ne progresse aussi vite qu'en Afrique. Certains pays africains sont déjà plus avancés que l'Europe - par exemple, en matière de paiement sans espèces via le smartphone ».

Le CEO de Deutsche Post DHL Group Frank Appel explique : « Le commerce transfrontalier crée de la prospérité, améliore l'existence et connecte les gens, mais il existe encore des obstacles considérables dans de nombreuses régions. En coopération avec le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement, nous travaillons avec détermination à éliminer ces obstacles. Les commerçants qui vendaient auparavant leurs marchandises à l'échelle régionale ont accès à des clients dans le monde entier. À cette fin, nous avons également lancé notre nouveau programme de durabilité GoTrade. Le programme s'adresse en particulier aux pays en développement qui n'ont pas encore profité comme d'autres de la mondialisation. »