L’Africa Energy Forum organisera une présentation spéciale le 21 octobre du PDG et fondateur d’Emrod, Greg Kushnir, qui exposera le tout premier projet de transmission sans fil à longue portée au monde. Une technologie capable d’électrifier l’ensemble du continent en une décennie…


Emrod a développé la première transmission d’énergie sans fil à longue portée et à haute puissance commercialement viable, comme alternative à la technologie existante des lignes de cuivre. La technologie utilise les ondes électromagnétiques pour transmettre l’énergie sans fil sur de grandes distances de manière sûre et efficace.

« Le fait de pouvoir transmettre de l’électricité de haute puissance sans aucun câble est en train de changer la donne pour le continent. Cela signifie que les obstacles à l’accès à l’énergie sont éliminés et que l’Afrique pourrait être entièrement électrifiée d’ici dix ans. C’est la technologie que des millions de personnes ont attendue depuis longtemps », a lancé Simon Gosling, directeur général, EnergyNet

L’entreprise a été fondée par Greg Kushnir, un véritable serial entrepreneur dans le domaine des technologies. « Nous disposons d’une énergie hydroélectrique, solaire et éolienne abondante et propre dans le monde entier, mais la fourniture de cette énergie au moyen de méthodes traditionnelles pose des problèmes coûteux », a martelé le patron de Nemrod.

En réduisant considérablement les coûts d’infrastructure, la technologie d’Emrod promet de transformer la vie des communautés isolées, comme en Afrique et dans les îles du Pacifique, en leur donnant accès à une énergie durable et bon marché pour faire fonctionner les écoles, les hôpitaux et l’économie. « Les données sont concluantes. On parle d’une augmentation potentielle de 50 % de l’absorption d’énergie durable, d’une réduction de 85 % des pannes et d’une réduction de 65 % des coûts des infrastructures électriques grâce à la solution Emrod ».

« Depuis l’annonce de la technologie d’Emrod, nous avons suscité un vif intérêt de la part des sociétés de distribution d’énergie et d’ingénierie du monde entier. La situation progresse et nous nous réjouissons des possibilités nous permettant d’améliorer l’accès à l’énergie pour les communautés vivant dans des régions reculées comme en Inde, Afrique et dans les États insulaires », a ajouté Kushnir.