«Oloture», un film nigérian inspiré par une enquête sur le trafic menée il y a six ans par Premium Times, a reçu des critiques élogieuses. Le film est actuellement l’un des plus vus sur Netflix au Nigeria, au Maroc, en Ukraine, en France, au Portugal et en Afrique du Sud …

Le film a été présenté en première sur Netflix vendredi dernier. L'article du Premium Times, intitulé «À l'intérieur de la mafia impitoyable de la traite des êtres humains au Nigeria», a été écrit par le journaliste d'investigation Tobore Ovuorie. Il a été publié le 12 août 2014. Mme Ovuorie était motivée par des années de recherche sur le sort des femmes victimes de la traite dans le pays, ainsi que par la perte d'un ami, pour se mettre sous couverture dans une entreprise criminelle de plusieurs milliards de dollars. …

Réalisé par Kenneth Gyang, « Oloture » retrace l'histoire d'une journaliste infiltrée en tant que prostituée pour dénoncer le trafic d'êtres humains, mais elle ne trouve qu'un monde de femmes exploitées et de violence impitoyable. Le film, qui montre comment les travailleurs du sexe sont recrutés et exploités à l'étranger, a été écrit par Craig Freimond et Yinka Ogun. 

Kenneth Gyang est un jeune cinéaste né à Barkin Ladi de l’Etat du Plateau, au Nigeria. Il a étudié la production cinématographique à l'Institut national du film de Jos et la scénarisation chez Imagine de Gaston Kaboré à Ouagadougou, Burkina Faso. En 2013, son premier long métrage « Confusion Na Wa », produit par Tom Rowland Rees, a remporté le prix du meilleur film aux Africa Motion Awards à Bayelsa.

Kenneth a également remporté le prix The Future Awards 2013 en arts et culture. Deux de ses courts métrages ainsi qu'un scénario intitulé "Game of Life" ont été sélectionnés pour le Berlinale Talent Campus 2006 et "Mummy Lagos" a été bien accueilli en tant que concours officiel. "Mummy Lagos" a également été sélectionné pour le Sithengi Talent Campus dans le cadre du Cape Town World Cinema Festival en Afrique du Sud.