Le cinquième sommet Africa Fintech sera organisé virtuellement cette année via la plateforme Accelevents les 9, 10 et 12 novembre 2020. Le sommet a lieu dans le contexte de la pandémie mondiale COVID-19 qui a entraîné un besoin sans précédent de commerce et de financement numériques et a positionné Fintech comme un élément clé de la reprise économique.

Cette année, le sommet accueillera plus de 1 000 participants et plus de 60 intervenants provenant de 10 fuseaux horaires différents sur les 6 continents. Le thème de chaque journée a été conçu pour explorer les nouvelles perspectives découvertes en préparant le rapport qui sera bientôt publié et qui a été intitulé « Africa Fintech : State of the Industry 2020 ».

Parmi les panélistes, on retrouve des noms bien connus de l’industrie comme Olugbenga Agboola, co-fondateur et PDG de Flutterwave, Tayo Oviosu, fondateur et PDG de PAGA, Yemiru Chanyalew, fondateur et PDG d'Amole, Djiba Diallo, conseiller principal en matière de technologie financière auprès d'EcoBank, Coen Jonker, co-fondateur et PDG de TYME Bank, Iyin Aboyeji, fondateur et partenaire général de Future Africa , Viola Llewellyn, co-fondatrice et présidente d'Ovamba  et Ham Serunjogi, co-fondateur et PDG de ChipperCash. 


Partenariats stratégiques


L'AFTS affirme avoir établi des partenariats stratégiques notamment avec le Bureau mondial des partenariats (GOP) du Département d'État Américain pour aider à rassembler les leaders d'opinion de tout le continent africain. Cette initiative fait suite au partenariat entre le GOP et l'AFTS, dans le cadre duquel une délégation technique américaine s'est rendue à l'ATFSAddis19 en novembre dernier.

Les organisateurs ont en outre indiqué que l’événement est soutenu par un conseil consultatif composé de leaders d'opinion et de pionniers de la technologie. « L'AFTS est un espace unique où les idées sont explorées, les investissements mobilisés, les partenariats et les collaborations formés à travers les secteurs et les zones géographiques », a-t-on fait savoir.

On sait par ailleurs que cette année, l'AFTS est organisée en partenariat avec le groupe de conseil stratégique Dedalus Global de Washington, D.C. et la société de conseil Ibex Frontier. Cette dernière qui accorde un intérêt particulier à l’Ethiopie, a été fondée par Zekarias Amsalu et collabore avec des sociétés d'investissement basées à Maurice, aux États-Unis et à Dubaï. « Ibex Frontier est bien placé pour connecter rapidement et efficacement les opportunités éthiopiennes aux investisseurs », soutient son créateur.

Autre partenariat annoncé par les organisateurs, celui avec le fournisseur mondial de technologies bancaires, d'innovation ouverte et de transformation numérique FinContecta pour le sommet virtuel de cette année. Avec une couverture mondiale, la plate-forme 4wrd de FinConecta connecte les institutions financières à des solutions numériques pour « faciliter divers cas d'utilisation (tels que la banque numérique et la banque en tant que service), créer de nouvelles opportunités commerciales et accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits et services ».  


Demandez le programme ! 

La journée d'ouverture du sommet se concentrera sur les principaux écosystèmes fintech régionaux du continent, avec des sessions distinctes consacrées à l'Afrique de l'Ouest, de l'Est, du Nord, centrale et australe.

Le deuxième jour sera consacré aux modèles commerciaux basés sur les technologies de pointe, et à l'analyse de la manière dont les technologies de pointe fournissent une base pour l'innovation dans des secteurs tels que le commerce électronique, les soins de santé et l'agriculture. Il y aura également une session consacrée aux modèles commerciaux de paiement par répartition (PayGo) qui ont connu une augmentation significative de leur popularité en raison de leur capacité à faciliter l'accès à des services cruciaux mais souvent inaccessibles.

"The Business of Fintech" est le titre du troisième et dernier jour. Les organisateurs inviteront les investisseurs de Fintech, les experts financiers décentralisés et les leaders d'opinion des entreprises les plus prospères à discuter des meilleures pratiques pour relever les défis communs des innovateurs, y compris l'expansion du marché, la mobilisation de capitaux, l'applicabilité de la chaîne d'approvisionnement, le ciblage de la dernière étape et la sélection de partenaires potentiels de Fintech.

Le sommet se terminera par la demi-finale régionale et la compétition de pitch pour la Coupe du monde des start-ups, dont le vainqueur disputera une étape sur une scène de la Silicon Valley pour 1 million de dollars US.

Un événement pionnier


Rappelons que l'Africa Fintech Summit est la première initiative mondiale consacrée à l'écosystème fintech africain. L'AFTS se tient traditionnellement à Washington, D.C., chaque année en avril pendant la semaine de réunion annuelle de la Banque mondiale et de la SFI, et dans une ville Africaine différente chaque année en Novembre (dernièrement, Lagos et Addis-Abeba).

Depuis 2018, l'AFTS a accueilli plus de 1500 participants dans plus de 50 pays et 6 continents, qui représentent collectivement chacun des principaux segments de parties prenantes du secteur. Cette année, les événements semestriels ont été fusionnés en un seul sommet virtuel de trois jours. 

Enfin l'AFTS c’est aussi la finale régionale de la Startup World Cup, la plus grande compétition mondiale de pitch pour startups. Le 12 novembre 2020 sera organisée la journée de « discussions dynamiques, d'événements de pitch, de démos, d'une exposition de startups et de beaucoup de réseautage et de camaraderie entre les leaders de l'économie numérique africaine ».