L’action a mobilisé les membres du personnel de la Délégation de l'Union européenne et de la Tourism Authority, le Directeur de la Tourism Authority, le président de la Beach Authority, les membres de la Team Europe (Ambassade de France, Antenne de la Région Réunion à Maurice et GIZ – coopération allemande). Tout ce beau monde s’est retrouvé pour nettoyer une zone affectée par la pollution maritime suite au naufrage du Wakashio. 

Les représentants de Reef Conservation et de la Commission de l’océan Indien - avec laquelle l’Union européenne a un partenariat de longue date dans le domaine de la protection de l’environnement - ont également participé à cette action.

Equipées de bottes et de combinaisons, une quarantaine de personnes ont participé au nettoyage de la plage publique de Rivière des Créoles. Une dizaine de participants a accompagné, sur deux autres sites à Vieux Grand Port et à Bois des Amourettes, les équipes de Le Floch Dépollution, entreprise mobilisée pour le nettoyage des côtes suite au déversement d'hydrocarbures dans le lagon en août dernier. A Rivière des Créoles, les participants ont ramassé plus de 200 kilos de déchets divers qui ont ensuite été collectés par le District Council.

L’action de nettoyage a été suivie d’une cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre la Tourism Authority et Reef Conservation Mauritius. Avec ce protocole, Reef Conservation Mauritius animera une série de sessions pour sensibiliser les acteurs du secteur touristique dont le métier est directement lié à la mer à la protection des mangroves. Cette action de sensibilisation sera menée dans le contexte du projet Sustainable Island mis en œuvre par la Tourism Authority et financé par l’Union européenne au titre de son programme Switch Africa Green. 

La Délégation de l'Union européenne  a profité de l’occasion pour annoncer de nouveaux projets pour soutenir les efforts de réhabilitation de l'écosystème et de la biodiversité, notamment en matière de recherche scientifique avec l'Université de Maurice, et de valorisation des services des écosystèmes et de la biodiversité avec la Commission de l'océan Indien. Par ailleurs, l’UE signera bientôt un nouveau programme avec le National Parks and Conservation Services.