Hapag-Lloyd a annoncé l’ouverture de son nouveau bureau à Lagos, Nigeria. Pour le géant de la logistique et du transport maritimes, ce pays, l’une des plus grandes économies et l’un des pays les plus peuplés d’Afrique, joue un rôle crucial dans sa stratégie de croissance sur le continent. 
 
Le Nigeria est présenté comme le moteur économique de l’Afrique de l’Ouest. Grâce à ses importantes réserves de pétrole et une classe moyenne croissante, le pays importe tout ce dont il a besoin, des équipements industriels aux appareils électroniques. Les principaux produits exportés par le Nigeria sont les fèves de cacao, les noix de cajou et d’autres produits agricoles.
 
 
Vishal Bundhun, Managing Director Area West Africa de Hapag-Lloyd, justifie l’ouverture du bureau à Lagos par ce constat et a affirmé être heureux d’accueillir la nouvelle équipe ainsi que le Country Manager, Florian Nittscherau, sein de la « famille ». Et d’ajouter que grâce aux liaisons Middle East India Africa Express (MIAX) et Mediterranean West Africa Express (MWX), le Nigeria est bien connecté au réseau mondial Hapag-Lloyd. 
 
 Depuis quelques années, Hapag-Lloyd développe activement ses activités en Afrique de l’Ouest. D’après Dheeraj Bhatia, Senior Managing Director Region Middle East chez Hapag-Lloyd, le nouveau bureau de Lagos devrait générer une croissance supplémentaire et aidera à améliorer encore les connexions entre le Nigeria et le reste du monde. 
 
 À Lagos, Hapag-Lloyd dessert les ports d’Apapa et de Tin Can Island. Afin d’offrir à ses clients africains un service de qualité constante, Hapag-Lloyd a ouvert par ailleurs, au début de l’année, un centre de service qualité à l’île Maurice.