GITEX AFRICA
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

AFRIQUE DU SUD - CAPE CHAPTER | Un séminaire dédié aux femmes



Le mois d'août est traditionnellement le mois de la femme en Afrique du Sud. Et c’est dans ce cadre que la plateforme « Aeronautical Society of South Africa » (Cape Chapter) a organisé un séminaire sur les femmes dans les technologies émergentes.

Le séminaire en format petit-déjeuner a réuni plus d'une quarantaine de femmes des secteurs de l'ingénierie, de l'espace, de l'éducation, de l'armée de l'air et de la finance pour présenter leur secteur, échanger sur leur parcours professionnel personnel, le rôle des femmes et l'impact des normes sociétales et inégalité des genres.

A l’occasion de ce séminaire animé par Ana-Mia Louw, GM chez Simera Sense, une société qui produit des charges utiles optiques de haute précision pour les petits satellites, le discours d'ouverture a été prononcé par Jessie Ndaba, ingénieur satellite qualifié et directeur commercial chez Astrofica Technologies, une société de technologie spatiale qu'elle a cofondée en 2017.

Ndaba a retracé son parcours depuis son enfance à Soweto jusqu'à la représentation de l'Afrique du Sud (et de l'Afrique) dans des forums internationaux sur les satellites. Reconnaissant le sort des agriculteurs de subsistance et des pauvres en Afrique, Ndaba a noté que les raisons de devenir ingénieur spatial n'étaient pas seulement de concevoir et de construire des satellites et de les mettre en orbite, « mais c'était pour faire la différence dans la vie des gens. Parce que ce que (nous) faisons en fin de compte, c'est de nous assurer que (nous) améliorons l'économie, c'est de nous assurer que nous augmentons nos opportunités d'emploi ».

En tant que mentor de jeunes Sud-Africains dans l'industrie spatiale, Ndaba a ce conseil : « Veuillez faire attention à la façon dont vous traitez les gens autour de vous. L'éducation est la clé pour vous ouvrir la porte. Mais votre attitude déterminera si vous restez derrière les portes ou si vous vous dirigez vers la salle de conférence. Cela pourrait vraiment faire ou défaire votre vie. L’industrie spatiale est si petite, c'est pourquoi elle veille très soigneusement à ne pas couper les ponts. Vous ne marchez pas sur les pieds des autres, car vous allez en avoir besoin ».

Ndaba a aussi évoqué une conférence internationale sur l'espace à laquelle elle avait assisté il y a plus de dix ans. En sortant des toilettes des femmes, elle a remarqué la longue file d'attente pour les installations pour hommes alors que celle pour les femmes était gratuite. Ceci était une représentation très visuelle du manque de femmes dans l'industrie spatiale et c'est formidable que nous soyons tous ici aujourd'hui parce que vous devez augmenter (la représentation féminine) », a-t-elle soutenu.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.