Tropic Business Summit 2022
Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

COMMERCE | La FAO sort son rapport



Le rapport de la FAO sur « La situation des marchés des produits agricoles » s’intéresse notamment aux moyens de renforcer les apports du commerce en faveur de la sécurité alimentaire, de la résilience et des objectifs environnementaux en Afrique.

Selon la FAO, l’enjeu tourne autour du coût des échanges – qui est lié aux droits de douane, aux assurances, aux procédures d’exportation et d’importation, aux retards pris aux frontières et aux exigences de conformité avec de multiples normes et mesures non tarifaires –, un coût plus élevé étant susceptible d’entraver l’intégration commerciale et la transformation structurelle des économies. Dans les pays à faible revenu, le coût des échanges peut entraîner, pour un produit donné, une majoration du prix final pouvant atteindre 400 pour cent, ce qui est beaucoup plus que pour des produits échangés entre des pays à revenu élevé.

Dans ce contexte, la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) jouera un rôle important pour la croissance économique et le développement de la région. Toutefois, des politiques complémentaires devront être mises en place pour que l’on puisse faire jouer l’avantage comparatif sans marginaliser les petits exploitants agricoles qui ont peu de moyens d’accroître leurs rendements et de faire face à la concurrence sur des marchés plus ouverts.

Le rapport permet de tirer un autre enseignement, en démontrant combien il est utile, dans une perspective de réduction de la vulnérabilité face à des chocs potentiels, de diversifier ses partenaires commerciaux, en particulier dans le cas des pays caractérisés par une forte dépendance à l’égard des importations de produits alimentaires.

Le rapport souligne en outre que le commerce agroalimentaire permet certes de rationaliser l’utilisation de l’eau et des terres, mais il peut aussi avoir des effets négatifs sur l’environnement. Les règles commerciales multilatérales de même que les accords commerciaux régionaux toujours plus nombreux prévoient des dispositions relatives à l’environnement, lesquelles peuvent, si elles sont juridiquement contraignantes, contribuer à lutter contre les incidences environnementales du commerce.

Toutefois, le rapport indique que ce sont les approches multilatérales qui permettront de régler avec une efficacité optimale les externalités environnementales mondiales, telles que les émissions de gaz à effet de serre et le changement climatique, en permettant l’instauration de règles commerciales qui contribuent à élargir le champ d’action des politiques de manière à prendre en compte le coût total de ces incidences.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.

Hollywood Movies