Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

SMART AFRICA | L’Académie numérique d’Accra sur orbite



L'Académie numérique de Smart Africa (SADA), l'organe de renforcement des capacités de Smart Africa, en partenariat avec le Ministère de la Communication et de la Digitalisation du Ghana, a lancé une académie numérique nationale dans le pays.

Selon ses promoteurs, cette académie marque le lancement officiel de la mise en œuvre de l'initiative dans le pays à travers un protocole d'accord signé entre les parties. Le lancement  au Ghana fait suite au déploiement des académies numériques nationales de SADA qui ont eu lieu en République du Congo en février et au Rwanda en mars.

En tant qu'écosystème d'apprentissage dynamique panafricain, SADA vise à améliorer les qualifications en matière de compétences numériques, d'employabilité et à répondre aux besoins en talents émergents des citoyens africains. L'académie numérique nationale soutiendra les besoins prioritaires en matière de compétences numériques identifiés de manière unique au niveau national. En outre, de telles académies numériques nationales seront bientôt déployées au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, en Tunisie, au Kenya et en République démocratique du Congo.

Avant ce lancement officiel, SADA a organisé en avril un atelier de démonstration de la valeur du cloud fédéré à Accra, au cours duquel plus de 100 personnes des secteurs public et privé ont été formées. Cet atelier visait à renforcer l'écosystème des data centers et des services de cloud du pays, avec la collaboration de nos partenaires du secteur privé, HPE et Intel. 

En outre, cette semaine, SADA a organisé deux autres ateliers d'apprentissage par les pairs, l'un sur le paiement numérique et l'autre sur l'intelligence artificielle, au cours desquels plus de 60 experts se sont réunis pour acquérir des connaissances et échanger des bonnes pratiques sur l'écosystème du paiement numérique et sur le développement de cadres de travail de l’intelligence artificielle au Ghana.

Apportant son commantaire, Lacina Koné, le directeur général de Smart Africa, a déclaré que le Ghana est l'un des pays les plus actifs de l'alliance et a contribué à faire progresser les compétences numériques de ses citoyens. « Nous sommes heureux de contribuer positivement au renforcement des capacités de la nation à travers le lancement de SADA au Ghana. Au cœur de la transformation numérique se trouve la nécessité de combler le déficit de compétences numériques de la main-d'œuvre actuelle et future de notre continent ».

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.