Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

INDUSTRIE DU DIAMANT | De Beers accélère en Angola



Le diamantaire sud-africain, filiale d’Anglo American, à travers deux contrats de développement minier signés avec le gouvernement angolais, exploitera sur une période de 35 ans les mines des provinces de Lunda Sul et Lunda Norte, situées près de la frontière avec la République démocratique du Congo. 

L'exploration devrait débuter dès cette année et De Beers ne cache pas son intention d’aller vite. Dans un communiqué, le patron de la compagnie, Bruce Cleaver, s'est félicité de la reprise de son activité en Angola, où le gouvernement a œuvré pour «créer un environnement stable et attractif pour l'investissement dans le secteur extractif ».

Lors de la signature des deux contrats à Luanda, Bruce Cleaver a encore loué « les réformes substantielles mises en œuvre par le gouvernement angolais ». En retour, le ministre angolais des Ressources minières, Diamantino Azevedo, a partagé la satisfaction du gouvernement de voir De Beers effectuer son retour dans le pays pour relancer « à moyen terme et de manière significative » l'exploration, la production et la vente de diamants tout en générant des emplois dans le pays.

L'industrie du diamant est l'une des principales sources de revenus de l'Angola, avec le pétrole. Et selon les autorités, les grandes firmes minières sont appelées à soutenir la reprise économique de l’Angola, mais surtout générer des emplois pour les jeunes.

L'Angola était le septième plus grand producteur de diamants bruts au monde en 2020, selon les statistiques du Processus de Kimberley. Les sanctions occidentales contre le plus grand producteur de diamants au monde, la Russie, pourraient stimuler la demande de sources alternatives de diamants.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.