Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

NANOSATELLITES SUD-AFRICAINS | SpaceX remplit son contrat



La société d’Elon Musk, d’origine sud-africaine, a réussi le lancement de trois nanosatellites sud-africains en orbite terrestre. Ces équipements spatiaux ont été conçus intégralement dans le pays de Mandela et ont nécessité un investissement d’environ 1,5 million d’euros dans le cadre d’un programme qui s’est étalé sur trois ans.

Selon SpaceX, les trois nanosatellites  ont été déployés à une altitude de 525 km. De son côté, le ministère sud-africain des Sciences et de l’Innovation n’a pas caché sa satisfaction suite à la réussite de ce projet qui permettra « de surveiller l’espace maritime de la nation arc-en-ciel ».

Rappel a été fait que l’Afrique du Sud, jusque-là, été surveillée par des firmes étrangères. Le lancement de ces infrastructures spatiales permettra ainsi à l’Etat sud-africain d’économiser des ressources et d’en générer de nouvelles. D’autant plus qu’il pourra désormais mener des opérations de surveillance maritime pour ses voisins d’Afrique australe.

« Cela renforcera davantage la position de l’Afrique du Sud en tant que leader africain dans le développement des nanosatellites », a déclaré le ministre des Sciences, Lame Nzimande, avant d’ajouter que le pays a désormais la possibilité de conquérir une part précieuse dans la chaîne de valeur mondiale des satellites à croissance rapide. La prochaine étape, pour Pretoria, est de concevoir de plus gros satellites et de les envoyer dans l’espace sans recourir à une expertise extérieure. 

Pour SpaceX, ce contrat avec le gouvernement sud-africain est un moyen d’étendre encore son empreinte géographique tout en démontrant que l’entreprise peut collaborer avec différents pays, et notamment ceux qui souhaitent se lancer dans la création d’industrie spaciale. Rappelons que les trois nanosatellites ont été lancés par une fusée Falcon9 de SpaceX.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.