Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

ENTREPRISE | Les PDG africains moins soucieux



Le Comité panafricain du commerce et de l’investissement du secteur privé (PAFTRAC), qui rassemble 46 pays du continent, révèle suite à sa dernière enquête  que les PDG sont persuadés que leur entreprise sera plus performante cette année. Un sentiment positif porté surtout sur les nouvelles opportunités offertes par un commerce africain plus ouvert.

Selon les résultats de l’enquête de PAFTRAC, les PDG interrogés sont, dans leur grande majorité,  optimistes quant aux perspectives de leurs activités et de la croissance économique au cours des 12 à 18 prochains mois. En outre, 87% des patrons questionnés estiment que le commerce intra-africain va connaitre une croissance sensible grâce à la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Les PDG considèrent que la reprise mondiale, qui se traduira par une demande plus robuste, stimulera la reprise économique de l’Afrique. Il a en outre été analysé que l’optimisme des PDG repose surtout sur les accords commerciaux internationaux et régionaux, tels que l’amélioration des opportunités commerciales du fait d’une ouverture accrue, plutôt qu’en raison de stratégies de relance économique nationales, comme la fin des restrictions sanitaires ou un meilleur climat des affaires.

Selon Pat Utomi, le président de PAFTRAC, les participants à l’enquête ont été nombreux à dévoiler leur intention de tirer rapidement parti des opportunités d’accès aux nouveaux marchés. Cependant, l’accès aux informations commerciales, aux infrastructures adéquates et au financement du commerce apparaissent comme des contraintes clés qui doivent être levées pour que les entreprises africaines puissent aller de l’avant.

Plus de 71% des dirigeants d’entreprises estiment que la ZLECAf les encouragera à investir pour développer leur activité au niveau régional. Plus de 57% pensent également qu’un commerce africain plus dynamique ouvrira de nouveaux marchés et plus de 62% pensent qu’il fournira les cadres nécessaires pour exporter davantage au niveau régional. 

A savoir que les quatre principales destinations d’exportation en Afrique sont l’Afrique du Sud (27 %), le Ghana (25 %), le Kenya (25 %) et le Nigeria (19 %). Mais les PDG africains considèrent aussi que les risques sur les perspectives de reprise économique de l’Afrique sont le manque d’accès au financement (64%), l’impact continu de la pandémie du Covid-19 sur les opportunités économiques (61%) et un ralentissement ou un manque d’investissements et de dépenses du secteur public (48%).

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.