Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

UK- AFRICA INVESTMENT SUMMIT | Quatre secteurs sous les projecteurs



La conférence Royaume Uni – Afrique sur les investissements s’est tenue ce mercredi en format distantiel. Parmi les participants, côté britannique, figuraient le Premier ministre Boris Johnson, le ministre de l'Afrique James Duddridge, le ministre de l'Investissement Gerry Grimstone, ainsi que des chefs d'entreprise de la Standard Bank, de la société pharmaceutique AstraZeneca ou encore de l'opérateur de téléphonie mobile Vodacom.

Quatre secteurs étaient sous le feu des projecteurs pour cette édition : les infrastructures durables, les énergies renouvelables, les services financiers et professionnels, l'agriculture et l’agro-technologie. Des secteurs qui ont été mis en avant en tant que locomotives de l’économie africaine d’aujourd’hui et de demain et qui n’attendent que l’implication plus active des entreprises du Royaume Uni. 

Pour sa part le Premier ministre Boris Johnson a déclaré à l’occasion de cette conférence que bien que « beaucoup de choses aient changé depuis l'année dernière, il y a une chose que je peux vous dire qui n'a pas changé : c'est mon ambition pour le Royaume-Uni d'être le partenaire d'investissement de l'Afrique ».

La conférence fait suite au succès du Sommet organisé l’année dernière à Londres où 27 accords commerciaux et d'investissement d'une valeur de 6,5 milliards de livres sterling et des engagements d'une valeur de 8,9 milliards de livres sterling ont été annoncés. En ce moment-là, l'Afrique abritait huit des 15 économies à la croissance la plus rapide au monde, dans un contexte d'optimisme quant à sa reprise économique.

Prenant la parole, le patron de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi A. Adesina, a soutenu que l'Afrique dispose toujours des mêmes fondamentaux qui avaient entraîné la croissance phénoménale du continent au cours de la dernière décennie. Et d’ajouter que le potentiel présenté par la nouvelle zone de libre-échange continentale africaine est une opportunité à ne pas rater. Sans oublier « l’explosion numérique » qui est en train de transformer le continent.

Emma Wade-Smith, commissaire britannique au commerce pour l'Afrique, a rejoint Adesina dans le cadre des échanges sur le thème "Reconstruire en mieux - en utilisant les forces et les valeurs du secteur privé britannique ». Le membre du gouvernement qui s'est dit réconforté d'apprendre que 10 des économies à la croissance la plus rapide se trouvaient encore en Afrique, ajoutant qu'il n'y avait pas suffisamment de prise de conscience de l'ampleur de l'innovation qui se produisait dans la région. Elle a également Wade-Smith mis l’accent sur l'impact des vaccins sur les perspectives économiques de l'Afrique.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.