En actant sa collaboration avec l’Africa Rising International Film Festival (ARIFF), TikTok, la plateforme de réseau social qui a franchi le milliard d’utilisateurs actifs en septembre dernier, vient de prendre une position stratégique sur l’échiquier cinématographique africain et, plus globalement, sur la scène culturelle du continent. 

La plateforme de partage de vidéos venue de Chine met au profit du cinéma africain sa gigantesque puissance de frappe. Avec son partenaire, elle va faire connaître les cinéastes, les talents cinématographiques et les histoires africaines au public mondial. La nouvelle a été annoncée en marge de la quatrième édition de l’ARIFF, qui s’est déroulée la semaine passée.

La place que tiennent les réseaux sociaux en Afrique et dans le monde, et surtout pour promouvoir la culture, n’est plus à démontrer. TikTok est ainsi devenue un mode de consommation de contenus vidéos que peu d’autres supports peuvent rivaliser. Sa gigantesque audience planétaire  fait d’elle un partenaire de choix pour les organisateurs d’événements culturels.

« Nous sommes honorés que l’objectif de TikTok de faire connaître les voix créatives africaines au monde ait trouvé un terrain d’entente avec celui de l’ARIFF. Il s’agit d’un partenariat crucial pour nous », a affirmé avec enthousiasme Ayanda Sithebe, le directeur du festival ARIFF, avant de souligner que cette collaboration s’arrime avec les objectifs initiaux de l’événement de miser sur les moyens uniques et innovants pour pousser les cinéphiles du monde entier à consommer africain…

A savoir que l’initiative « Digital Hub » de l’ARIFF présente des séries web, de la réalité virtuelle, des contenus interactifs de courte durée développés et produits sur le continent. Ces contenus étaient diffusés en exclusivité sur TikTok durant toute la durée du festival.

Pour TikTok, c’est une opportunité de premier plan pour placer ses pions sur l’échiquier cinématographique africain. La plateforme de réseautage social par partage de vidéos, en diffusant des contenus gratuitement dans plus de 150 pays, s’offre une nouvelle stature sur la scène culturelle africaine qui ne cesse d’engranger des points.