La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) a décidé l’allouer 40 millions d'euros à la société spécialisée dans la collecte, la transformation  et la commercialisation des oléagineux au Sénégal, Sonacos, anciennement Suneor. Cette facilité est dédiée au financement d’une partie de la campagne arachidière 2021-2022.

L’enveloppe couvrira environ 45% des besoins de la société pour assurer l'achat de 150 000 tonnes d'arachides provenant des agriculteurs et de la récolte de cette année et devant être transformées en huile d'arachide, en aliments de bétail et en arachides de bouche. A savoir que les recettes provenant de l'exportation d'arachides se sont élevées à 329,3 millions d'euros pendant la campagne agricole 2020/2021.

Nazeem Noordali, Directeur d’exploitation de l'ITFC a déclaré : « L'engagement de l'ITFC à soutenir en particulier le secteur de l'arachide au Sénégal s'inscrit dans le long terme et présente un grand intérêt pour nous. Nous croyons en la croissance du secteur agricole en Afrique sub-saharienne et nous sommes prêts à soutenir des acteurs clés tels que la Sonacos sur des projets qui non seulement apportent une valeur financière mais qui ont aussi un impact direct sur les communautés agricoles et rurales ».

Pour sa part, Modou Diagne Fada, DG de la Sonacos a ajouté que : « Le partenariat avec l'ITFC est crucial pour nous. Le financement fournit une ressource indispensable à nos agriculteurs et c'est une étape fondamentale pour assurer le succès de la campagne commerciale d'arachide  au Sénégal. L'ITFC a une grande compréhension des réalités agricoles et africaines, ce qui est crucial pour le développement de ce secteur »

A noter que la compagnie sénégalaise, qui dispose actuellement de 5 unités industrielles, a aussi annoncé avoir distribué 800 tonnes de semences d’arachide aux producteurs dans le cadre de la phase de test de son programme de contractualisation. Cette initiative qui s’appuie aussi bien sur les exploitants individuels que les coopératives et les autres groupements d’intérêt économique (GIE) a pour objectif d’accroître le volume d’arachide collecté sur le marché intérieur.